ASSE

ASSE : Cavani, Aubameyang… Ignacio Ramirez déjà sous pression

Alors que l’AS Saint-Etienne se dirigeait tranquillement vers un marché des transferts sans la moindre recrue, le club du Forez a finalement craqué en faisant venir Ignacio Ramirez.

L’ASSE a peut-être sauvé son mercato dans les dernières heures du mois d’août. En quête d’un attaquant pour compenser notamment le départ de Charles Abi à Guingamp, Saint-Etienne a trouvé son bonheur à Liverpool. Pas au sein du club anglais de Premier League, mais plutôt en Uruguay. En effet, le 31 août dernier, le club du Forez a accueilli Ignacio Ramirez. Débarqué dans le cadre d’un prêt payant de 300 000 euros, le joueur de 24 ans va devoir vite s’adapter au football français s’il veut permettre à son équipe de remonter au classement de la Ligue 1. Auteur de 11 buts en 12 matchs cette saison, l’Uruguayen arrive en tout cas avec une certaine confiance. De quoi rassurer Denis Balbir.

« Ignacio Ramirez aura un peu la pression »

« Ignacio Ramirez, c’est un énorme pari. On parle d’un jeune joueur qui vient de loin, qui débarque directement d’Uruguay, un championnat particulier… Claude Puel va sans doute essayer de le façonner. Il y a des joueurs aguerris autour de lui pour l’aider. Je pense à Wahbi Khazri et à Romain Hamouma. Concernant Ramirez, c’est un point d’interrogations pour l’instant. La bonne nouvelle, c’est que Ramirez démarre déjà avec beaucoup d’envie à l’idée de découvrir le continent européen. Sa chance, c’est aussi de venir d’un pays où la grinta est une institution. Il n’y a qu’à voir les joueurs comme Edinson Cavani. Les Uruguayens ont cette réputation d’être combatifs, de mouiller le maillot et d’être souvent là au bon moment. Si Ignacio Ramirez répond effectivement à cette attente, c’est déjà un pré-requis pour plaire aux supporters stéphanois. Si Ramirez s’adapte, ça ne peut être qu’un plus. Dans tous les cas, Ignacio Ramirez aura un peu la pression. Depuis Pierre-Emerick Aubameyang et Brandao, Saint-Etienne ne connait pas de numéro 9 », a détaillé le chroniqueur de But, qui espère être agréablement surpris par Ramirez au cours des prochaines semaines. Début de réponse à la mi-septembre lors des prochains matchs contre Bordeaux et Montpellier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page