Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic.Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

Advertisement
Categories: ASSE

ASSE : Denis Balbir pleure en regardant les Verts

Comme souvent cette saison, l’AS Saint-Etienne a vécu une dernière semaine contrastée entre l’effusion de joie en Coupe de France et la déception en Ligue 1…

En l’espace de trois jours, le club du Forez a connu toutes les émotions dans son Stade Geoffroy-Guichard. D’abord les meilleures, quand le public des Verts a envahi la pelouse du Chaudron après la victoire contre le tenant du titre rennais et la qualification de l’ASSE pour la finale de la Coupe de France (2-1). Puis les pires, quand Sainté a enchaîné un septième match de suite sans la moindre victoire en L1 face à Bordeaux (1-1)… Désormais dix-septième du classement, Saint-Etienne a encore trois points d’avance sur le barragiste nîmois, mais l’heure est quand même grave. En tout cas, Denis Balbir espère que l’équipe de Claude Puel se servira de sa finale pour aller chercher son maintien dans l’élite.

Advertisement

« J’avais les larmes aux yeux »

« Cette saison, l’AS Saint-Etienne est vraiment partie pour vivre au jour le jour. Après cette semaine, il y a deux manières de voir les choses. De manière négative, on peut dire que l’ASSE a encore perdu deux points à la maison en Ligue 1. La plus positive est de se dire que l’ASSE a gagné le droit d’aller au Stade de France défier le PSG et que cela a joué dans le contenu du match face à Bordeaux. J’ose espérer que la qualification des Verts en finale de Coupe restera comme un moteur de vie dans cette fin de saison. Aux joueurs de puiser des forces dans cette qualification. Cela doit être le déclencheur de la révolte. Je ne vais pas le cacher : jeudi soir, j’avais les larmes aux yeux. C’était un grand moment de voir les supporters descendre sur la pelouse et communier avec les joueurs. De voir le club se qualifier pour une finale de Coupe de France 38 ans après. Cette victoire, ce scénario… Tout était prétexte à exploser. Émotionnellement, c’était encore plus fort du fait des critiques qui s’abattaient sur cette équipe, du fait de la remise en cause pas toujours juste du travail de Claude Puel. Je suis content pour lui car il a vraiment tapé dans le tas dans un effectif qui avait besoin d’être bougé », a lâché le consultant de But FC, qui espère donc que l’ASSE fera le travail, malgré un calendrier difficile, avant d’affronter le PSG en finale au Stade de France le 25 avril prochain.

Advertisement

Article récent

TV : Entre beIN Sports et le PSG, Nasser Al-Khelaïfi a choisi

Alors que beIN Sports France va disparaître des radars en Ligue 1 à partir de la saison prochaine, Nasser Al-Khelaïfi,…

1 heure ago

OL : Sakho à Lyon au mercato ? Didier Roustan affiche ses doutes

Malgré la crise du coronavirus et la potentielle absence de Coupe d’Europe la saison prochaine, l’Olympique Lyonnais cherchera quand même…

3 heures ago

PSG : Il demande au Barça de faire deux contrats pour Neymar

Même si Neymar se sent désormais très bien au sein du Paris Saint-Germain, son nom circule encore et toujours du…

4 heures ago

L1 : Aulas et Maracineanu se disputent, Bilel Ghazi s’énerve

Depuis l'officialisation de l’arrêt définitif de la Ligue 1, Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, n'arrête pas de s’en…

6 heures ago

OM : Le « Head of Football » se fait attendre, il est inquiet pour le mercato

Un peu plus de deux semaines après le départ d’Andoni Zubizarreta, l’Olympique de Marseille n’a toujours pas trouvé le remplaçant…

7 heures ago

L1 : Édouard Philippe, Le Graët… Jean-Michel Larqué détruit tout le monde

Alors que tous les autres grands championnats européens ont repris ou vont reprendre d’ici au mois de juin, la Ligue…

8 heures ago