ASSE

ASSE : Etienne Green, Didier Roustan ne s’en remet pas

Pour ses débuts en professionnel avec l’AS Saint-Etienne, le jeune gardien Etienne Green s’est montré impérial face à Nîmes (0-2) dimanche dernier. Une performance qui a marqué Didier Roustan.

Plus que les trois points qui soulagent l’AS Saint-Etienne dans la course au maintien, Etienne Green a focalisé l’attention des observateurs après le succès à Nîmes le week-end dernier. Et pour cause, le gardien de 20 ans fêtait sa première apparition chez les professionnels. Résultat, le jeune portier a réalisé le match parfait, avec notamment un penalty (injustement accordé) arrêté en fin de rencontre. Une belle histoire pour celui dont le nom semble le destiner à une belle carrière chez les Verts. D’où la chronique de Didier Roustan qui lui est dédiée.

« Ses sorties en première période sont bonnes, il dégage toujours sur le côté, a commenté le journaliste pour le compte Twitter de l’ASSE. En deuxième période, il va rapidement au sol sur un coup franc. Et puis à 10 minutes de la fin, il y a cette sortie au pied qui est loin d’être évidente. Mais il reste encore un certain nombre de minutes avec les arrêts de jeu. Il y a cette superbe sortie mais l’arbitre accorde un penalty incroyable ! Tout le monde s’énerve mais pas lui. Incroyable quand même, c’est son premier match, lui qui était quatrième gardien en début de saison. Et puis ce n’est pas n’importe quel match, si tu te troues à Nîmes, c’est mort. »

Un prénom bien choisi

« Ça m’a vraiment interpellé, a poursuivi Didier Roustan. Alors qu’il y a toute cette agitation, cette pression, lui, il est déjà dans le futur, il est déjà dans le face-à-face. On dirait qu’il a 500 matchs derrière lui. Sa maman l’a prénommé Etienne parce que “Saint-Etienne”, mais il a le flegme britannique de son papa. Il a eu sa première licence à 9 ans, il était dans l’ombre du grand Jérémie Janot. Et dans sa bulle, incroyable, pour que le conte de fée soit parfait, évidemment, il y a cette manchette. » Après ça, beaucoup demanderont à revoir Etienne Green d’ici la fin de la saison.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page