ASSE

L’ASSE se voit trop beau ? On n’y comprend rien

Malgré un mercato estival à la diète, avec zéro renfort au compteur, l’AS Saint-Etienne réalise un début de saison plutôt correct en Ligue 1.

Sainté est dans le ventre mou du championnat après deux journées. Plus proche de la zone rouge que du podium, l’ASSE reste quand même invaincu. Ce qui était loin d’être gagné après une préparation estivale très compliquée. Suite à un premier match un peu difficile dans le Chaudron contre Lorient (1-1), les Verts ont réalisé une belle prestation à Lens dans un stade presque plein dimanche. Sur cette rencontre, l’équipe de Claude Puel peut même avoir des regrets, vu qu’elle a mené deux fois au score avant de concéder le nul dans le dernier quart de jeu (2-2). Malgré ces petits points positifs, Laurent Hess, lui, préfère voir le verre à moitié vide.

« Ce match nul à Bollaert n’aura donc pas franchement rassuré »

« Dans un Bollaert plein à craquer, Khazri a d’abord profité d’un énorme raté de la défense lensoise, sur une touche, pour ouvrir rapidement le score, et Bouanga a inscrit un deuxième but sur un bon service de Kolo au retour des vestiaires. Mais entre temps, les Verts ont tellement subi que l’égalisation nordiste a été d’une logique implacable. Et après l’échec de Bouanga à 2-1, il ne faisait guère de doutes non plus que les Lensois allaient à nouveau marquer, tant l’ASSE était asphyxiée. On remarquera qu’il y avait 2-1 lorsque Claude Puel a décidé de remplacer Khazri par Aouchiche et Youssouf par Gourna. Neyou, blessé, a ensuite été remplacé par le débutant Nokoué, et Bouanga par Rivera. Le 4-3-3 s’est alors transformé en 4-2-3-1, et c’est avec Nordin en pointe, Aouchiche en 10, et les jeunes Rivera et Nokoué sur les ailes, que l’ASSE a terminé son match, en prenant l’eau… Krasso, lui, est resté sur le banc, comme Nadé, malgré son très bon match contre Lorient, à qui Puel a préféré Sow,. Un Sow en difficulté, comme Maçon, qui enchaîne alors qu’il revient tout juste d’une opération du genou… Au final, ce match nul à Bollaert n’aura donc pas franchement rassuré. Il aurait fallu plus de maîtrise pour cela. Et pas seulement sur la fin, avec cette jeune classe verte dont on peine à cerner le véritable niveau », a détaillé le journaliste de But, qui attend avec impatience l’arrivée des premières recrues de ce mercato pour juger cette équipe stéphanoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page