ASSELigue 1Presse

ASSE : le Chaudron, un stade sans âme ! Jean-Marie Lanoë balance

L’AS Saint-Etienne réalise pour le moment une saison plus que satisfaisante. Les Verts ont retrouvé de l’éclat et se mettent à faire rêver leurs supporters.

Saint-Etienne de retour en Ligue des champions ? L’idée a de quoi faire saliver. Depuis le début de cette saison, les hommes de Jean-Louis Gasset font preuve d’un bel état d’esprit, à l’image d’un Rémy Cabella ou d’un
Wahbi Khazri retrouvés. 5èmes de Ligue 1, les Verts ne sont qu’à 6 points de la Ligue des champions. Pour atteindre les sommets, les joueurs du Forez auront besoin du soutien du Chaudron, un stade devenu mythique mais qui a perdu de son éclat, selon le journaliste Jean-Marie Lanoë.

Les équipes visiteuses ne craignent plus ce stade, selon Jean-Marie Lanoë.

Dans les colonnes de France Football, le spécialiste indique : « Depuis leur premier match en professionnel à Geoffroy Guichard en 1933, le pourcentage de défaites des Verts n’y est que de 16%. Mais de là à penser qu’aujourd’hui les adversaires y débarquent avec une certaine crainte, il y a une marge. La preuve, Dijon y est venu récemment gagner 6-3 en Coupe de la Ligue devant un peu plus de…8.000 spectateurs. Les temps changent et une rencontre de football n’est plus ce qu’elle était aux yeux des jeunes.
Aujourd’hui, c’est un spectacle qui doit être accompagné d’autres attractions sur un mode à l’américaine. Jean-Michel Aulas l’a très bien compris avec son OL Land. Les transferts ne facilitent pas non plus l’identification aux joueurs et les problèmes rencontrés par les ultras avec leur direction n’ont pas fait avancer le Chaudron vers la modernité. Celui-ci, malgré ses bouillonnements, nous semble s’être patiné avec le temps. Comme un cuivre qui se serait un peu dépoli »
. Saint-Etienne reste malgré tout une place forte du football français et ses supporters sont toujours aussi fidèles, peu importe les résultats.

Bouton retour en haut de la page
Fermer