ASSE

ASSE : Les Verts bientôt rachetés, attention à l’arnaque

L’AS Saint-Etienne vit un début de saison encore bien chaotique en Ligue 1. Les joueurs de Claude Puel pointent à la 19e place du championnat.

Les supporters de l’AS Saint-Etienne passent par des moments peu agréables ces derniers mois. Leur club n’y arrive plus sportivement. En coulisses, les Verts sont toujours en vente, ce qui n’aide pas forcément pour avoir de la stabilité. Mais ces derniers jours, on a appris que le prince du Cambodge Ravichak souhaiterait racheter l’AS Saint-Etienne. Une offre de 100 millions d’euros aurait été transmise par le Cambodgien, ce qui pourrait changer l’avenir des Stéphanois à moyen et long terme. Mais pour Denis Balbir, pas question de s’enflammer.

“Il faut prendre le temps de tout regarde”

Lors de sa chronique pour But Football Club, le journaliste a été très clair. “Personnellement, je pense qu’il faut rester méfiant. Ne pas penser que le sauveur débarque dans le Forez, que Cristiano Ronaldo va venir à Saint-Etienne… Avant de faire table rase et d’accepter les millions, il faut prendre le temps de tout regarder, de tout étudier. L’AS Saint-Etienne fait partie du patrimoine du football français. On a vu ce que la vente de Bordeaux avait occasionné et où en sont les Girondins aujourd’hui au niveau du bricolage. Quand on vend un club à quelqu’un qui est totalement étranger au football, il faut d’abord tout verrouiller. (…) Tout le monde est d’accord pour que Saint-Etienne se dote d’une équipe exceptionnelle et tente à nouveau de jouer les premiers rôles. Moi le premier. Mais avant cela, il faut des garanties solides. Je préfère que l’ASSE joue la 10e ou la 15e place avec l’assurance d’une pérennité que de partir dans un deal totalement ubuesque, sans anticipation ni projet construit et qui peut s’avérer négatif sur la durée”, a notamment indiqué Denis Balbir, méfiant sur ces histoires de rachat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page