ASSE

ASSE : Les Verts peuvent mieux faire, Denis Balbir réclame un attaquant

L’AS Saint-Etienne vit des heures bien compliquées en Ligue 1. Le club du Forez n’a pu faire mieux qu’un triste match nul (0-0) face à Dijon le week-end dernier.

Il est bien difficile d’être supporter des Verts ces dernières semaines. Si quelques éclaircies ont pu s’apercevoir en tout début de saison, cela n’a pas duré bien longtemps. Les hommes de Claude Puel ont du mal à digérer le départ de Wesley Fofana, qui semble avoir totalement désorganisé l’équilibre collectif de l’AS Saint-Etienne. Face à Dijon ce week-end, les Stéphanois n’ont rien montré de très attrayant face à un concurrent direct au maintien. Pour Denis Balbir, il faudra encore du temps à l’ASSE pour repartir de l’avant.

“On n’a pas forcément besoin de casser sa tirelire pour faire de jolis coups offensifs”

Pour But Football Club, le journaliste a donné sa vision des choses. “Ce deuxième match nul consécutif rentre dans le processus de guérison. Il n’y a pas de médicament miracle et immédiat. Saint-Etienne se redresse à petites doses. On ne peut pas s’en satisfaire mais, vu les circonstances, on est obligé de le faire. (…) On sait très bien que pour être performant en Ligue 1 il faut un grand gardien, une bonne assise défensive, un milieu de terrain plus que potable et quelqu’un devant qui vous marque à minima entre 10 et 15 buts. Cela fait des mois, presque des années, que Saint-Etienne n’a pas tout ça. Je ne comprends pas que les divers entraîneurs n’aient jamais pu régler ce problème. Le paramètre économique peut s’entendre mais on n’a pas forcément besoin de casser sa tirelire pour faire de jolis coups offensifs. D’autres, qui avaient à une époque moins de moyens que l’ASSE, y sont parvenus. Je pense notamment à Montpellier qui a investi sur Gaëtan Laborde ou Andy Delort”, a notamment indiqué Denis Balbir, qui estime que les Verts doivent notamment se renforcer lors du prochain mercato hivernal…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page