ASSE

ASSE : Puel attaque Kolodziejczak, Denis Balbir valide

Le week-end passé, l’AS Saint-Etienne a difficilement validé son billet pour les huitièmes de finale de la Coupe de France sur le terrain du Paris FC (3-2).

Il a effectivement fallu attendre les vingt dernières minutes de jeu pour voir Sainté passer en tête sur le tableau d’affichage. Mais dans l’après-match, il n’était question que de Timothée Kolodziejczak. Absent de la feuille de match, le défenseur a quand même été tancé par Claude Puel devant la presse : « Kolo, vous allez le voir de moins en moins. Parce que je veux garder le bon état d’esprit de l’équipe. Vous en tirez les conclusions que vous voulez ». Une sortie lourde de sens pour le joueur de 28 ans prêté avec une option d’achat automatique de 5 ME à l’issue de cette saison. Dans ce dossier épineux, Denis Balbir s’est en tout cas rangé derrière l’entraîneur des Verts.

« Kolo peut aussi remercier Claude Puel »

« Le coach des Verts a été très franc sur la mise à l’écart de Kolodziejczak. On ne peut pas se plaindre de la langue de bois des entraîneurs de Ligue 1 et critiquer Puel sur l’une des fois où il n’en fait pas. C’est aussi une façon de piquer le joueur. Personnellement, je pense que Kolo peut aussi remercier Claude Puel. C’est lui qui est allé le chercher de Lens à Lyon, qui l’a lancé à Nice… Il a grandement participé à sa carrière. S’il estime que le joueur ne répond plus présent dans la mentalité, il est en droit de le dire. Aujourd’hui, dans tout ce qu’il fait à Saint-Etienne, il est impossible de critiquer Claude Puel. Depuis son arrivée, il fait avec les moyens du bord, avec les blessés… Si, en plus, il doit composer avec des joueurs qui ne répondent pas aux attentes, c’est dur. Timothée Kolodziejczak est un joueur que l’ASSE a absolument souhaité récupérer. Même si cela n’a jamais été un grand défenseur, c’était un joueur sur lequel Saint-Etienne pouvait compter. Si aujourd’hui Claude Puel estime qu’il n’a plus la mentalité pour s’imposer dans le onze de départ, c’est vraiment qu’il ne l’a pas… », a lancé le consultant de But FC, qui constate donc que Puel est toujours en train de bouger son vestiaire, malgré le premier départ de Robert Beric.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page