Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic.Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

Advertisement
Categories: ASSE

ASSE : Tout le monde rigole de Saint-Etienne, l’aveu qui fait mal

Concentré sur la demi-finale de Coupe de France face à Rennes ce mercredi soir, l’AS Saint-Etienne est pourtant une nouvelle foi plongé dans la crise.

Les résultats sportifs ne sont pas au rendez-vous avec une bataille surprenante pour éviter la relégation en Ligue 2. Ce n’était pas pour ça que Claude Puel et de nombreux joueurs au palmarès bien remplis avaient posé leurs valises dans le Forez. Mais c’est une gestion toujours compliquée qui se paye, et les deux dirigeants du club sont pointés du doigt par Romain Molina. Le journaliste a ainsi décrit dans une vidéo le principal problème des Verts, et il repose sur l’association bancale entre Roland Romeyer, passionné de l’ASSE et de son histoire et dirigeant proche des supporters et des joueurs, et Bernard Caïazzo, qui gère le club à distance depuis Paris, où il a d’autres préoccupations.

Advertisement

« Ce duo de présidents, composé de Roland Romeyer et de Bernard Caïazzo, est assez unique. Tu peux parler à n’importe quel agent, intermédiaire ou directeur sportif, tout le monde rigole de la gestion de Saint-Etienne. Car honnêtement, c’est un mix entre DSK et Bozo le clown. D’un côté tu as un président dont le foot n’est absolument pas la priorité, par le contre le business autour du foot, les petits fours, etc, ça il n’y a pas de problème. Et de l’autre côté tu as quelqu’un qui réagi en tant que fan. Dans le même temps, il y a une direction bicéphale et tout cela est très politique car les deux ont une vision totalement opposée du football. Cela peut donc difficilement marcher à long terme. Ils ne sont jamais d’accord sur rien, Romeyer a ses gens au club, Caïazzo a ses gens au club, ce qui fait qu’il y a une rivalité en interne qui n’est pas seine. Saint-Etienne est une passoire, tout sort dans la presse. Ce n’est pas que de la faute des deux présidents mais vu qu’il y a autant de frictions en interne avec des gens qui cherchent à niquer les autres, c’est une passoire pas possible vu que personne ne tire dans le même sens », a résumé Romain Molina. Un système décrié donc, mais qui marche néanmoins depuis des années, et parfois avec réussite comme peuvent en témoigner les présences répétées des Verts en Coupe d’Europe.

Advertisement

Article récent

TV : Entre beIN Sports et le PSG, Nasser Al-Khelaïfi a choisi

Alors que beIN Sports France va disparaître des radars en Ligue 1 à partir de la saison prochaine, Nasser Al-Khelaïfi,…

1 heure ago

OL : Sakho à Lyon au mercato ? Didier Roustan affiche ses doutes

Malgré la crise du coronavirus et la potentielle absence de Coupe d’Europe la saison prochaine, l’Olympique Lyonnais cherchera quand même…

3 heures ago

PSG : Il demande au Barça de faire deux contrats pour Neymar

Même si Neymar se sent désormais très bien au sein du Paris Saint-Germain, son nom circule encore et toujours du…

4 heures ago

L1 : Aulas et Maracineanu se disputent, Bilel Ghazi s’énerve

Depuis l'officialisation de l’arrêt définitif de la Ligue 1, Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, n'arrête pas de s’en…

6 heures ago

OM : Le « Head of Football » se fait attendre, il est inquiet pour le mercato

Un peu plus de deux semaines après le départ d’Andoni Zubizarreta, l’Olympique de Marseille n’a toujours pas trouvé le remplaçant…

7 heures ago

L1 : Édouard Philippe, Le Graët… Jean-Michel Larqué détruit tout le monde

Alors que tous les autres grands championnats européens ont repris ou vont reprendre d’ici au mois de juin, la Ligue…

9 heures ago