ASSE

ASSE : Une démobilisation totale, les aveux glaçants de Romain Molina

L’AS Saint-Etienne connait une énorme crise, qu’elle soit interne ou sportive. De quoi logiquement inquiéter les fans du club stéphanois.

A mi-saison, l’AS Saint-Etienne est bon dernier de Ligue 1 avec seulement 12 petits points au compteur. Une situation chaotique pour un club qui ne semble plus trouver les solutions pour s’en sortir. Sur le terrain, les joueurs ont du mal à produire du jeu mais surtout à prendre des points. L’arrivée de Pascal Dupraz n’a pas encore eu l’effet escompté. En interne, la guerre entre les deux présidents porterait préjudice, notamment pour vendre le club. Ce n’est pas Romain Molina qui dira le contraire.

Romain Molina et les problèmes internes de Saint-Etienne

Lors d’une vidéo sur YouTube, le journaliste a donné son avis sur le sujet. “Je n’ai même pas de mots sur cette gestion. Caïazzo et Romeyer lors d’entretiens, se permettent d’insulter. Tu n’es pas obligé de montrer ton animosité pendant les rendez-vous. C’est impossible de travailler à tous les niveaux. Bernard Caïazzo s’installe à Dubaï pour passer du bon temps alors qu’il devait aller chercher des investisseurs. Il y a un désintérêt par le club. Les joueurs sont au courant que les propriétaires n’en ont rien à faire et veulent prendre le magot. Il va falloir se séparer des gros salaires. Saint-Etienne passe la DNCG parce qu’ils présentent des actifs. Ils ont aussi promis des ventes. La politique, ce sont des ventes pour compenser le déficit mais ce n’est pas pour réinvestir. Quand Puel arrive, on lui a fait comprendre qu’il fallait bouter ailleurs les gros salaires. Cela a été fait de manière trop abrupte. Des joueurs ne croyaient aussi pas dans son discours. (…) On a tout entendu pour le rachat. On a mis de la poudre aux yeux aux supporters. On retrouve la guerre entre les présidents aussi médiatiquement. L’argument pour acheter Saint-Etienne, ce sont les transferts pour faire des profits. (…) Les propriétaires changent les prix des joueurs. C’est difficile de vendre le club dans ces conditions. Ils sont aussi dépendants des résultats sportifs. Cela se ressent dans les prix de vente. La valeur du club descend. Il y a une démobilisation et les fans qui sont cocus de l’affaire. Tout le monde veut quitter le club avant qu’il coule”, a notamment indiqué Romain Molina, qui devrait encore agacer un peu plus certains fans de l’ASSE concernant la gestion de leur club.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page