Canal+

ASSE : Sidney Govou l’avoue, Puel ne partira jamais

Bousculé par les supporters des Verts depuis quelques semaines, Claude Puel est toujours en place sur le banc de touche de l’AS Saint-Etienne.

Depuis le début du mois d’octobre, Claude Puel a joué deux fois sa place à Geoffroy Guichard : lors du derby contre l’OL (1-1), et face à Angers (2-2). Et à l’occasion de ces deux rendez-vous capitaux, l’entraîneur des Verts a sauvé sa tête de manière in-extremis grâce à des buts dans le temps additionnel, avec Khazri contre Lyon (94e) et Nadé face au SCO vendredi dernier (93e). Sur un siège éjectable, sachant que son équipe est lanterne rouge de la L1 sans avoir gagné le moindre match, Puel tient bon, malgré les nombreuses menaces des supporters. Ce qui n’étonne pas Sidney Govou.

Puel « aime bien être dans le combat »

« Connaissant Claude Puel, je sais qu’il n’abandonnera jamais. C’est un gagneur, il a ça en lui. Il aime bien être dans le combat. Mais ça va être dur pour l’ASSE cette saison. Même pour les joueurs, je me demande encore comment ils ont fait pour arracher ce match nul contre Angers vendredi. Dans les conditions dans lesquelles ils ont joué, ce n’était pas facile… Les supporters manifestent leur mécontentement par rapport au club. Mais tout ça peut foutre les chocottes, pour un jeune ou un gars d’expérience. Donc forcément, c’est dur de performer dans une situation pareille… », a lancé l’ancien attaquant de l’OL dans l’émission Soir de Ligue 1.

« Les joueurs sont encore dans le projet du coach »

Mais si Puel est encore en poste, c’est surtout parce que son groupe répond encore présent, selon Dominique Armand. « On sent que l’équipe n’a pas lâché son entraîneur. Car l’ASSE arrache des résultats en toute fin de match. Donc les joueurs sont encore dans le projet du coach. Mais Puel cristallise tellement de rancoeurs dans l’environnement du club… Il faut calculer tout ça pour trouver la meilleure solution. Est-ce qu’il faut continuer de croire que les joueurs vont suivre l’entraîneur, en espérant un décollage avant la fin de l’année ? Ou au contraire, on se dit que sa présence complique trop la situation et qu’il faut l’exfiltrer pour passer à autre chose ? Tout ça sur fond de vente du club. Saint-Etienne est un club au bord du précipice… », a lâché le journaliste de Canal+, qui sait que Sainté file tout droit vers une relégation en L2…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page