Canal+

Barça : La vie au placard, Grégory Sertic prévient Dembélé

En désaccord avec le FC Barcelone, Ousmane Dembélé risque de passer la deuxième partie de saison à l’écart du groupe. Cette hypothèse n’a pas l’air d’inquiéter l’ailier français, contrairement au consultant Grégory Sertic qui a connu cette situation à l’Olympique de Marseille.

Le bras de fer est lancé. Par l’intermédiaire de son directeur du football Mateu Alemany, le FC Barcelone a clairement poussé Ousmane Dembélé à partir cet hiver. Le Français, jugé trop gourmand et peu concerné par le projet, n’a pas apprécié cette communication et a fait savoir qu’il ne céderait pas au chantage. Autrement dit, l’ailier blaugrana ira bien jusqu’à la fin de son contrat en juin prochain. Quitte à passer toute la deuxième partie de saison au placard. Une solution que Grégory Sertic lui déconseille fortement.

« Six mois sans jouer, bien sûr que ce serait problématique, a prévenu l’ancien placardisé de l’Olympique de Marseille, sur le plateau du Late Football Club. Quand vous ne jouez pas pendant deux semaines, vous perdez déjà du physique. Alors six mois… Si Dembélé à côté ne s’entraîne pas à part avec un préparateur physique, ça peut être très compliqué pour lui, quand on sait qu’il est sensible au niveau des blessures. Et si à côté son hygiène de vie n’est pas bonne, c’est sûr que pendant les six mois ça peut être très compliqué. »

« Donc je pense qu’il faut qu’il parte, a conseillé le consultant de Canal+. Il faudrait même que le Barça le laisse libre, qu’il perdre de l’argent, ce n’est pas grave. En tant que président, si j’avais besoin d’argent, je ne le ferais pas. Donc j’espère qu’il sera vendu avant la fin du mercato. Mais pour moi, c’est mission impossible. Il voudra partir libre pour toucher une prime à la signature, c’est sûr et certain. » Après la défaite en Coupe du Roi à Bilbao (3-2, a.p.) jeudi, l’entraîneur du Barça Xavi a confié que l’absence d’Ousmane Dembélé n’avait pas pesé. La mise à l’écart devrait donc continuer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page