Canal+

EdF : Le joueur parfait, Philippe Doucet prévient Mbappé

Fidèle à ses principes, Kylian Mbappé a refusé de participer à une opération marketing de l’équipe de France. L’attaquant tricolore ne souhaite pas associer son image à certains sponsors. Une attitude qui, selon le journaliste Philippe Doucet, pourrait se retourner contre le Parisien.

Dès les premiers jours du rassemblement, l’équipe de France se retrouve confrontée à une petite polémique. Tout est parti d’une décision de Kylian Mbappé qui a refusé de participer à une séance photo pour les sponsors des Bleus. L’attaquant du Paris Saint-Germain, fidèle à ses principes, refuse d’associer son image à certains partenaires qu’il avait auparavant recalés. Mais pour Philippe Doucet, cette recherche de l’image parfaite pourrait finir par se retourner contre le champion du monde.

« Moi je me méfie d’une volonté de Kylian Mbappé de peut-être vouloir faire le champion absolument parfait, qui défend une image, qui ne veut pas défendre tels produits, a réagi le journaliste du Late Football Club. Moi je le vois un petit peu comme ça. On n’est jamais un ange, jamais 100% tout blanc ou 100% tout noir. Donc je me méfierais de cette recherche d’une image du plus que parfait qui peut desservir Kylian Mbappé à un moment. J’ai un petit peu peur pour lui que ce côté trop parfait, tellement fabriqué, super programmé pour devenir un immense champion qui fait attention à tout, écolo, le desserve. »

« Ce n’est pas que ça me dérange, c’est que j’ai peur pour lui que ça puisse se retourner contre lui à un moment, parce qu’on n’est jamais parfait, il y a toujours un biais, on a toujours fait de la pub pour quelqu’un d’un peu tordu, ou bien on a travaillé pour le Qatar quelque part… Il y aura toujours quelqu’un pour trouver une faille, pour dire que ça ne va pas et que ce n’est pas possible. C’est trop beau », a ajouté Philippe Doucet, lequel estime que Kylian Mbappé n’a pas besoin d’aller aussi loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page