Canal+

EdF : Les frères Hernandez ont déçu Mickaël Madar

Très attendus pour leur première commune en équipe de France, les frères Lucas et Theo Hernandez n’ont pas donné satisfaction à Mickaël Madar. En cause, leur manque de solidité défensive contre la Belgique (3-2) jeudi, en demi-finale de la Ligue des Nations.

C’était l’une des attractions de la rencontre. A l’occasion de la demi-finale de la Ligue des Nations contre la Belgique (3-2) jeudi, les frères Lucas et Theo Hernandez disputaient leur premier match ensemble en équipe de France. L’un a pris place dans la charnière centrale à trois, quand l’autre a été titularisé un cran plus haut en tant que piston gauche. Résultat, le Bavarois, coupable sur le but de Romelu Lukaku, et le Milanais, malgré son but à la 90e minute, n’ont pas donné satisfaction à Mickaël Madar qui leur reproche leur manque de solidité défensive.

Les frères Hernandez ne faisaient pas peur

« Pour moi, Theo Hernandez a sauvé son match avec ce but, a estimé le consultant du Late Football Club. Je ne l’ai pas vu particulièrement, je ne l’ai pas vu centrer, provoquer sur son côté, bien défendre. C’est vrai qu’il a aussi raté certaines relances, certains moments de jeu. Ce que je n’ai pas retrouvé chez les deux frères en fin de compte, ce sont des gars qui mettent de l’intensité, de l’agressivité. »

« Quand vous arrivez contre eux, vous avez un peu peur parce qu’à un moment donné, ils vont peut-être vous asticoté les chevilles. Et là, pas du tout ! Je n’ai pas l’impression qu’ils faisaient peur, a regretté l’ancien attaquant du Paris Saint-Germain. Je ne les ai pas trouvés vraiment performants défensivement et agressifs. Donc je pense que ce but a un peu sauvé Theo. » En l’absence du latéral gauche Lucas Digne blessé, les deux frères auront peut-être une nouvelle chance de s’exprimer ensemble dimanche en finale contre l’Espagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page