Canal+

L1 : Tony Chapron détruit encore une fois la VAR

Alors qu’Amazon retransmettait le match de L1 entre le PSG et Monaco dimanche soir, Canal+ diffusait le documentaire « Dans la tête des hommes en noir » de Tony Chapron.

Souvent critiqués par les suiveurs et les supporters, les arbitres sont pourtant des acteurs majeurs du football français et européen. Sans eux, il n’y aurait pas de match. C’est donc pour expliquer la vie de ces arbitres que Tony Chapron a décidé de co-réaliser le documentaire « Dans la tête des hommes en noir » avec le journaliste Jérôme Godard. Dans ce film, tous les arbitres parlent : des hommes, des femmes, des pros ou des amateurs. Mais si l’ancien arbitre professionnel, qui a pris sa retraite en 2018 après son croche-pied sur le défenseur nantais Diego Carlos lors d’un FCN-PSG, a réussi à interviewer de nombreuses personnes, aucun arbitre de L1 n’a parlé face caméra. Ni même Pascal Garibian, pourtant directeur technique national de l’arbitrage. Ce qui montre bien le décalage entre le monde de l’arbitrage et le reste du foot… 

« Le VAR, c’est la déshumanisation de l’arbitre »

Un fossé qui s’est même agrandi au cours des derniers mois à cause de l’assistance vidéo à l’arbitrage, le grand sujet du moment… La VAR, un vrai fléau pour Tony Chapron. « La VAR, c’est la déshumanisation de l’arbitre. Ce n’est plus lui qui prend la décision, il n’est plus dans l’émotion, il est dans le contrôle. Au final, on a l’impression que c’est la technologie qui prend le pas sur l’homme. Quand on contrôle le hors-jeu au millimètre, cela n’a plus aucun sens. Ce qui nous intéressait, c’était les hommes de terrain, pas ceux qui contrôlent dans un camion. Nous, on voulait parler des hommes qui sont au coeur du jeu, qui touchent les joueurs, c’est ça qui fait la beauté du jeu… Sinon vous jouez à la PlayStation ! », a lancé, sur L’Equipe, le consultant de Canal+, qui estime donc que la vidéo dessert plus qu’autre chose les arbitres de L1. Difficile de dire le contraire quand on voit les polémiques chaque week-end…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page