Canal+

LOSC : Geoffroy Garétier voit bien Lille taper Chelsea

Grand favori au moment du tirage au sort, Chelsea voit ses performances chuter avant sa confrontation face à Lille. A l’inverse, le LOSC va beaucoup mieux depuis quelques semaines. A tel point que Geoffroy Garétier envisage une surprise dans ce huitième de finale de la Ligue des Champions.

Et si Lille n’avait pas été si malchanceux ? Lors du fameux double tirage au sort, le LOSC, leader de son groupe en Ligue des Champions, avait hérité de Chelsea à deux reprises. Sans doute le pire adversaire parmi les deuxièmes de poule. C’était du moins l’interprétation faite à ce moment de la saison. Car quelques semaines plus tard, force est de constater que les Blues ne font plus aussi peur. Et à l’inverse, les Dogues retrouvent un excellent niveau, souligne Geoffroy Garétier, impressionné par leurs 14 matchs consécutifs sans défaite toutes compétitions confondues.

La belle série du LOSC

« Cette série-là, mine de rien, c’est la plus importante du LOSC depuis 45 ans, a commenté le chroniqueur de Canal+. Depuis la saison 1976-1977. Il y avait eu 17 matchs consécutifs sans défaite toutes compétitions confondues. A l’époque, Lille était en deuxième division. En fait, on ne se rend pas compte de ce qui se passe actuellement. C’est un truc énorme ! Même l’année où Lille a été champion de France, il n’y a jamais eu plus de 13 matchs consécutifs sans défaite. Il y avait plus de victoires, certes. Mais il y a une vraie embellie et l’on retrouve plus que jamais le Lille de la saison dernière. »

« (…) Si l’on regarde les dernières semaines de Chelsea et les dernières semaines de Lille, on voit qu’il y a effectivement un petit basculement. Et que lorsque Chelsea va recevoir Lille, ce sera le 22 février, peut-être que Lille aura beaucoup plus de chances que ce que l’on imaginait il y a encore trois mois, quand Chelsea paraissait invulnérable », a prévenu Geoffroy Garétier, presque confiant pour le champion de France en titre, qui vient d’enregistrer la signature du milieu offensif Hatem Ben Arfa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page