Canal+

Mercato : Camavinga au Real ou au PSG ? Eric Besnard se mouille

Auteur d’une très bonne saison sous le maillot du Stade Rennais, Eduardo Camavinga est courtisé par les grands clubs européens, comme le Real Madrid ou le Paris Saint-Germain.

Eduardo Camavinga est l’une des grandes révélations de la saison en Ligue 1. À 17 ans, le milieu de terrain s’est rapidement imposé chez l’actuel troisième du championnat de France. Avec 36 matchs au compteur, pour un but et deux passes décisives, le natif d’Angola a logiquement tapé dans l’oeil des gros bras européens. Même si ces derniers sont plutôt préoccupés par les conséquences financières négatives de la crise du Covid-19, certains d’entre eux pensent déjà à la saison prochaine. Et selon le journal espagnol Sport, le Real Madrid a par exemple coché le nom de Camavinga au mercato. Pas de quoi étonner Eric Besnard.

« Rennes n’aura pas les moyens de garder Camavinga face au Real ou au PSG »

« Camavinga pisté par le Real ? Ce n’est pas nouveau. On en parlait déjà au mois de décembre, quand Létang était encore président du Stade Rennais. On parlait d’un chiffre autour de 100 millions d’euros. Donc forcément, ça va revenir. C’est l’un des meilleurs joueurs du championnat de France. Il a 17 ans simplement. Il y a une équation sportive et financière. Rennes adorerait le garder. C’et une pépite, c’est un génie. Maintenant, si une grosse offre tombe… Après, avec l’épidémie du coronavirus, le mercato va peut-être changer… Mais si un club met 70-80 ME pour Camavinga, ce ne sera pas pour le laisser en prêt à Rennes. Si Rennes joue la Ligue des Champions, peut-être que Camavinga aura tout intérêt à rester une saison de plus. Mais financièrement, Rennes n’aura pas les moyens de garder Camavinga face au Real ou au PSG… », a lancé le journaliste de Canal+, qui sait que le PSG est récemment entré dans la danse dans le dossier Camavinga, vu que Leonardo a pris contact avec l’entourage du grand espoir français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer