Canal+

OL : Aulas est toujours le boss, Parker le pousse à continuer

Même s’il a un peu pris du recul au cours des derniers mois, Jean-Michel Aulas reste quand même le boss de l’Olympique Lyonnais en interne.

Cette année, Jean-Michel Aulas est un peu moins présent sur la scène médiatique. Oui, il n’hésite jamais à faire quelques sorties fracassantes, comme après le choc PSG-OL, au cours duquel des décisions arbitrales avaient tourné en la défaveur de son club. Mais le président de l’OL a quand même laissé plus de place à Juninho et à Peter Bosz cette saison. Une volonté assumée par JMA. Car malgré le fait qu’il soit toujours présent à 100 % en coulisses, Aulas prépare peu à peu une future passation de pouvoirs. Mais alors qui sera son successeur ? Depuis plusieurs mois, Tony Parker fait office de favori. Et cette mission de la plus haute importance ne serait pas pour déplaire à l’actuel patron de l’ASVEL.

« L’OL a l’ambition d’être connu au niveau mondial »

« Prendre la suite de Jean-Michel Aulas ? Pourquoi pas ! Je sais qu’il en a beaucoup parlé dans les médias l’année dernière. J’essaie d’apprendre tous les jours. J’adore le foot, j’adore le basket et maintenant, l’ASVEL et l’OL c’est la même famille. Ça se passe très très bien. Ça pousse les équipes et tout le monde vers le haut et je sais que l’OL a l’ambition d’être connu au niveau mondial. C’est pour ça que mon rôle d’ambassadeur est très important aux États-Unis et en Chine. On verra. De toute façon, Jean-Michel j’espère qu’il sera encore avec nous pendant très longtemps. Le jour où il voudra passer la main et que quelqu’un lui succède, j’espère qu’il sera fier s’il veut que ce soit moi. En tout cas, moi je me prépare », a avoué, sur Canal +, l’ancien basketteur français, qui accompagne souvent Aulas dans les grands rendez-vous de l’OL. Preuve que Parker est bien dans les petits papiers de celui qui a façonné un grand club français en l’espace d’une trentaine d’années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page