Canal+

OL : Mickaël Landreau juge Toko Ekambi indispensable

Très efficace en Europa League, Karl Toko Ekambi a encore trouvé le chemin des filets jeudi. L’attaquant camerounais a en effet contribué à la victoire contre le Sparta Prague (3-0) après son entrée en jeu à 20 minutes de la fin du match.

Grâce à son quatrième succès en autant de journées, l’Olympique Lyonnais a obtenu son billet pour les huitièmes de finale de l’Europa League. Le club rhodanien, vainqueur face au Sparta Prague (3-0) jeudi, s’est assuré de terminer en tête de son groupe, et ce peu importe les résultats de ses deux derniers matchs. C’est dire la qualité du parcours des Gones notamment portés par Karl Toko Ekambi.

Des stats impressionnantes en C3

C’est simple, l’attaquant de l’Olympique Lyonnais a marqué lors des quatre matchs disputés dans cette compétition. Le spécialiste de l’Europa League, seulement entré pour les 20 dernières minutes jeudi, a en effet inscrit son sixième but, sans compter ses deux passes décisives. Une redoutable efficacité qui n’étonne pas le consultant Mickaël Landreau, persuadé qu’au-delà des qualités techniques de Lucas Paqueta ou de Houssem Aouar, l’équipe de Peter Bosz a absolument besoin du profil de l’international camerounais.

« Ce qui est intéressant, je trouve, c’est l’élément de vitesse, c’est l’élément de percussion, a commenté l’ancien gardien sur Canal+ Sport. Il a de supers créateurs que sont Lucas Paqueta et Houssem Aouar. Il a un point de fixation comme ce (jeudi) soir avec Islam Slimani. Karl Toko Ekambi, c’est un élément très, très important pour permettre à ces créateurs d’être entre les lignes. S’il n’y avait pas cette profondeur, s’il n’y avait pas ce style de joueur, il manquerait quelque chose. » Sans Moussa Dembélé toujours blessé, Karl Toko Ekambi est l’un des rares Lyonnais capables de faire reculer les défenseurs avec des appels dans leur dos. Une aubaine pour ses coéquipiers à la recherche d’espace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page