Canal+

OL-OM : Aulas a menacé Buquet, Geoffroy Garétier annonce une grosse sanction

Alors que la commission de discipline de la LFP doit statuer sur le sort de l’Olympico entre l’OL et l’OM mercredi, Jean-Michel Aulas, le président de Lyon, se retrouve dans la tourmente.

Le 21 novembre dernier, dans la foulée de l’arrêt du match entre Lyon et Marseille à cause d’un jet de bouteille d’un supporter lyonnais sur Dimitri Payet, Jean-Michel Aulas s’était attiré les foudres des suiveurs de la L1 avec une sortie médiatique limite. Et ce ne sont pas les dernières nouvelles qui vont redorer l’image du président de l’OL… Puisque selon RMC, qui a eu accès au rapport de l’arbitre de match, JMA aurait menacé Ruddy Buquet, quand ce dernier a décidé de stopper définitivement la rencontre. « Je tiens à préciser que M. Aulas Jean-Michel, président de l’Olympique Lyonnais, a tenu les propos suivants au moment de quitter mon vestiaire: “La compétition dépend de la LFP, vous de la FFF, je fais malheureusement partie du Comex et ça ne va pas en rester là” », a expliqué Monsieur Buquet dans son rapport d’après-match. 

Aulas « pourrait être suspendu pendant six mois »

Une accusation très grave pour laquelle Aulas devrait prendre cher, d’après les dires de Geoffroy Garétier. « C’est très grave ! Tout est grave dans cette histoire, pas uniquement le jet de bouteille qui a atteint Payet et qui a provoqué l’arrêt du match OL-OM. Là, c’est un dirigeant de club, qui de manière circonstanciée et détaillée, est mis en accusation par l’arbitre, l’autorité officielle du football sur ce match, pour des propos inconvenants et déplacés. En réalité, Aulas se prévaut de ses deux fonctions de dirigeant au Comex de la FFF et Conseil d’Administration de la LFP, pour contester à Monsieur Buquet le droit de prendre cette décision d’arrêter le match. Donc c’est très sérieux ! Si jamais ces propos sont avérés, sachant que l’OL et Aulas vont contester les faits, le président de l’OL pourrait être suspendu pendant six mois de vestiaire d’arbitre, voire de toute fonction officielle, à la Fédé et à la Ligue. C’est une grosse sanction qui l’attend, si tout cela est avéré », a lancé, dans le Late Football Club, le journaliste de Canal+, qui sait qu’Aulas a fauté lors de cet Olympico. Et pour ça, il pourrait bien payer…

Un commentaire

  1. Il est temps que ce connard sois remis à sa place, quelle honte de menacer un arbitre alors que pendant des années ceux ci l’on plutôt arrangé avec des penaltys inexistant et j’en passe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page