Canal+

PFC-OL : Match arrêté après des incidents, le coup de gueule de Philippe Carayon

Vendredi soir, le 32e de finale de la Coupe de France entre le Paris FC et l’Olympique Lyonnais a été définitivement arrêté à cause d’incidents en tribunes…

C’est devenu une bien mauvaise habitude cette saison en France. Après les arrêts de Nice-OM et de OL-OM en début de saison, le match entre le PFC et l’OL a lui aussi été interrompu de manière définitive par l’arbitre. Rien de plus logique quand on sait que pendant la mi-temps de cette rencontre de Coupe de France, de violentes bagarres ont éclaté entre des supporters lyonnais et des supporters parisiens dans les tribunes et sur la pelouse du Stade Charléty… Suite à ces très graves incidents, la décision de stopper le match a été prise au bout de 50 minutes. Mais alors que le flou règne autour du résultat de cette partie, Philippe Carayon demande à ce que les clubs et les instances agissent beaucoup plus sévèrement qu’avant pour éradiquer le nouveau fléau du football français.

« Il faut changer de braquet, et tout de suite »

« Personne n’y comprend plus rien, c’est un jour sans fin… Non seulement, rien ne se calme, rien ne s’arrête, mais ça continue, et ça s’accélère même… Il y avait une réunion importante jeudi avec le Ministre de l’Intérieur, le Ministre de la Justice et le Ministre des Sports. J’attendais beaucoup de mesures d’urgence. Mais il n’y a eu que des mesurettes… Cette fois, c’est celle de trop ! Il faut changer de braquet, et tout de suite en termes de décisions. Il faut une obligation systématique pour les clubs d’identifier et de dénoncer devant la justice tous les fauteurs de troubles. En contrepartie, les clubs attendent que les tribunaux soient enfin sévères en condamnant longuement et fermement les fautifs. Il y a des choses qui vont se mettre en place en 2022. Mais là, je n’ai jamais été alarmiste, mais je rejoins ceux qui disent : “On attend un mort ou quoi ?”. On parle de fumigènes, à un moment donné, on fait quelque chose tout de suite ou pas ? C’est un problème de supporters. Il faut interdire les déplacements des ultras en attendant des solutions plus pérennes. Par exemple, s’il y a un seul fumigène dans un stade, le club est sanctionné et c’est match perdu ! C’est catastrophique, je n’aime pas ça, mais je propose quelque chose de concret », a lancé, dans le Late Football Club, le journaliste de Canal+, qui estime donc que le foot français doit agir vite avant qu’un drame n’arrive…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page