Canal+

PSG : Après Lorient, Dominique Armand a perdu tout espoir

Heureux d’accrocher Lorient (1-1) dans le temps additionnel, le Paris Saint-Germain a livré une nouvelle prestation largement insuffisante. Pour le journaliste Dominique Armand, ce dernier match de la phase aller est la preuve définitive que les Parisiens ne réussiront pas à former un vrai collectif.

Les absences n’expliquent pas tout. Certes privé de Neymar blessé et de Kylian Mbappé suspendu, le Paris Saint-Germain avait encore une équipe suffisamment compétitive pour se balader à Lorient. N’oublions pas que les Merlus restaient sur huit défaites consécutives toutes compétitions confondues. Le pensionnaire du Moustoir est pourtant passé tout près de l’exploit face à des Parisiens en manque d’inspiration et d’efficacité. Alors cette fois, c’en est trop pour le journaliste Dominique Armand, qui ne les croit plus capables de former un redoutable collectif.

« J’arrête de croire au miracle »

« Les axes de progression pour la deuxième partie de saison ? Moi, j’arrête de croire au miracle. Je ne pense pas que le Paris Saint-Germain va devenir un rouleau compresseur avec un jeu ultra fluide sur les mois qui restent de la saison, a écarté le chroniqueur de Canal+. Pour moi, les axes de progression, c’est la mobilisation générale sur les gros rendez-vous : des joueurs plus impliqués, qui font plus d’efforts et qui sont plus appliqués dans les grands rendez-vous qui attendent le Paris Saint-Germain sur la deuxième partie de saison. »

« Et puis aussi développer plus de complicité entre les attaquants d’exception qu’il y a quand même dans ce groupe, a réclamé Dominique Armand. Il faut que l’on voie un peu plus de jeu combiné, qu’ils évoluent plus souvent ensemble et mieux ensemble que cela n’a été le cas jusque-là. » Mais pour travailler leurs automatismes, Kylian Mbappé, Neymar et Lionel Messi devront accumuler les matchs ensemble. Une évolution impossible dans la mesure où le Brésilien ne devrait pas retrouver les terrains avant le mois de février.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page