Canal+

PSG : Eric Abidal choqué par ces statistiques honteuses

Accroché dans les dernières minutes à Leipzig (2-2) mercredi, le Paris Saint-Germain a montré une certaine fébrilité défensive. Ce n’est évidemment pas la première fois que les Parisiens concèdent autant d’occasions cette saison en Ligue des Champions, comme le prouvent ces statistiques qui ont étonné le consultant Eric Abidal.

Malgré le scénario de la partie, avec un but concédé dans le temps additionnel de la deuxième période, on peut dire que le Paris Saint-Germain s’en sort bien après son match nul à Leipzig (2-2). Les hommes de Mauricio Pochettino ont totalement pris l’eau pendant le premier quart d’heure. Et auraient rapidement été menés de deux buts sans le penalty arrêté par le gardien Gianluigi Donnarumma. Les Parisiens ont ensuite renversé leur adversaire, non sans concéder de nombreuses situations devenues habituelles en cette saison Ligue des Champions.

La preuve, le Paris Saint-Germain a concédé 69 tirs en C1, dont 24 cadrés (en moyenne 6 par match), soit le cinquième pire total après Bruges, Besiktas, le Sheriff Tiraspol et Malmö… Des stats accablantes pour le consultant de Canal+ Eric Abidal. « Quand on voit les chiffres, c’est vrai qu’on remarque une mauvaise maîtrise du jeu, un manque de confiance, je pense. Il y a surtout un travail tactique à améliorer », a réagi l’ancien Lyonnais dans le débrief de la chaîne cryptée.

« Tu ne peux pas passer à côté d’un match comme ce (mercredi) soir quand on pense que le Paris Saint-Germain peut être favori de cette compétition », a-t-il ajouté. Si les statistiques sont inquiétantes, l’entraîneur Mauricio Pochettino est resté serein. « On n’a pas perdu le contrôle. On l’a eu. On ne l’a pas eu sur les 15 ou 20 premières minutes. Il y a une action finale dans laquelle on concède le penalty. Mais on revient toujours au même : le football, c’est marquer dans les moments clés, tuer les matchs au bon moment. Sinon, le contraire peut arriver », a résumé l’Argentin, fidèle à lui-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page