Canal+

PSG : Le discours des Parisiens inquiète Eric Carrière

Battu par le Real Madrid (3-1) en huitième de finale retour de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain accuse l’arbitrage. Pour le consultant Eric Carrière, cette excuse récurrente n’aidera pas le club de la capitale à avancer.

Au lendemain du match à Santiago Bernabéu, le Paris Saint-Germain n’a sûrement pas digéré son élimination en Ligue des Champions. Les Parisiens, longtemps supérieurs au Real Madrid dans cette confrontation, ont craqué dans la dernière demi-heure à partir de l’erreur de Gianluigi Donnarumma. Ou plutôt à partir de la faute de Karim Benzema sur le gardien italien, pensent les membres du club francilien, à commencer par le directeur sportif Leonardo.

« Ce n’est pas pour nous excuser, mais la faute sur Donnarumma change tout, s’est plaint le Brésilien au micro de Canal+. La faute a changé au niveau de l’esprit, elle a changé le Real Madrid. On doit assumer nos erreurs, nos difficultés à gérer les moments difficiles. La décision n’était pas juste sur la faute de Donnarumma, même s’il a raté son mouvement. C’est impossible de ne pas consulter la VAR dans ce moment-là. C’était un moment-clé. » Ce n’est évidemment pas la première fois que le Paris Saint-Germain dénonce l’arbitrage après une défaite, d’où l’avertissement d’Eric Carrière.

« Karim Benzema ne touche pas le ballon, on est d’accord. Mais est-ce que c’est une erreur manifeste ? On peut se poser la question. C’est vrai que si c’était au milieu du terrain, l’arbitre aurait sifflé. Mais au-delà de ça, c’était aussi la faute de l’arbitre à Barcelone… Il y a des éléments contraires et des éléments favorables. A mon sens, il ne faut surtout pas se limiter à cette analyse. Ça pouvait se siffler. Il se trouve que ça peut être utilisé comme une excuse pour le Paris Saint-Germain. Mais ce n’est pas la bonne voie à mon sens », a prévenu le consultant de la chaîne cryptée, qui constate que les Parisiens ont du mal à se remettre en question.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page