Canal+

TV : Canal+ est dans son droit, les abonnés aussi

Face à la suspension de la Ligue 1, qui pourrait s’éterniser jusqu’au mois de juin, la guerre fait rage entre les clubs français et les diffuseurs…

Il faut dire que le 5 avril dernier, Canal+ et beIN Sports ont refusé de verser 152 millions d’euros de Droits TV à la LFP et donc aux différentes formations de la L1… Un non-versement qui va mettre les clubs tricolores dans le rouge, surtout en cette période sans match. Mais pour Maxime Saada, ce non-respect de l’avant-dernière échéance de cette saison 2019-2020 est pleine de bon sens. « Quand vous n’êtes pas livrés, vous ne payez pas. On est pas une banque, on est pas une aide. La responsabilité est d’assurer la pérennité du groupe Canal, qui lui aussi subit la crise. On a pas que la Ligue 1, on a 50 droits dans nos 40 pays. Donc on ne va pas discriminer pour la Ligue et pour le football français », a expliqué le président de Canal+ sur Europe 1. Des dires validés par Pierre Nigay.

« L’effet domino doit marcher partout… »

« La déclaration de Maxime Saada est logique. Il y a une logique économique derrière ça. Sans le produit L1, il ne paye pas. En plus, Canal est dans son bon droit. Dans son intervention, il explique aussi que le paiement est quelque chose d’automatique. Ce n’est pas en fonction d’un nombre de matchs, ce qui est l’argument de la Ligue… Mais j’ai envie de faire le porte-parole des abonnés. Pourquoi l’abonnement de Canal+ ne serait pas baissé ? Pourquoi eux aussi ne pourraient pas profiter d’une baisse de leur abonnement étant donné qu’ils ne profitent pas du foot ? Ce n’est pas de la démagogie et du populisme, mais c’est important de le rappeler aussi. L’effet domino doit marcher partout… », a lancé, dans L’Equipe du Soir, le journaliste, qui demande quand même à la chaîne cryptée de faire un geste, même si C+ propose toujours des soirées foot le dimanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer