Christophe Dugarry

Radio : Rothen, Di Meco… RMC cherche encore le nouveau Dugarry

Nommé directeur général de RMC en mars dernier, Karim Nedjari va chercher à redresser les audiences de la radio, et notamment sur la case 18 heures – 20 heures, où le départ de Christophe Dugarry a été mal digéré.

Ces dernières années, la radio RMC s’est imposée comme une référence, que ce soit pour l’actualité générale ou sportive. Chaque jour, RMC propose neuf heures d’antenne sur le sport. Mais face à une chute des audiences globales, avec 3,2 millions d’auditeurs au quotidien, soit le pire score depuis plus de dix ans, RMC va devoir se réinventer. Pour cela, Karim Nedjari va notamment agir sur la case d’avant-soirée. Si L’After Foot et Le Moscato Show gardent leur public, ce n’est plus vraiment le cas pour « Top of the foot ». Depuis le départ de Christophe Dugarry en fin de saison dernière, l’émission a perdu son élan de 18 heures à 20 heures. C’est donc pour cette raison que les choses vont évoluer.

« D’abord une personnalité forte »

« L’émission est réalisée par des gens de qualité comme Mohamed Bouhafsi et Jean-Louis Tourre… Sauf qu’ils passent après Luis Fernandez, une légende, et Christophe Dugarry, un mythe. La puissance d’une incarnation forte leur manque et il faudra la leur donner pour les aider à progresser. On va revenir à l’ADN RMC : d’abord une personnalité forte, qui porte un discours influent… et ensuite un concept. Jean-Louis est le meneur de jeu parfait. Mohamed est un influenceur, il a une communauté, il est présent sur tous les médias, il a un rapport inouï avec les joueurs, les dirigeants et il est dans l’info. Ils seront de l’aventure, mais je veux que chacun soit à son poste. Il faut ranger le vestiaire RMC », a lancé Nedjari sur L’Equipe. Mais alors qui sera le vrai successeur de Dugarry ?

Rothen, Di Meco ou Rami pour remplacer Dugarry ? 

« Les talents sont déjà à RMC, il faut les faire évoluer. Rothen a toutes les qualités pour être clivant. On l’aime ou on ne l’aime pas, mais il a une opinion et on se construit par rapport à lui. Di Meco a aussi une personnalité forte. Adil Rami est toujours en carrière, mais il est en train d’émerger. Il faudra simplement qu’on discute de sa volonté de s’engager à 120 % avec nous. L’une de ces trois personnalités doit être le leader de cette tranche recentrée sur le 18-20 heures », a précisé le DG de RMC, qui prévoit aussi de faire « un multiplex des clubs en région » sur le 20-21 heures avec Julien Cazarre aux manettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page