Daniel Riolo

Divers : Benzema victime de ses relations, le constat de Daniel Riolo

Ce mercredi matin, Karim Benzema a été reconnu coupable de complicité de tentative de chantage sur Mathieu Valbuena. Le joueur a fait appel de sa condamnation.

Le verdict est tombé pour Karim Benzema ce mercredi. Le tribunal correctionnel de Versailles a condamné le joueur du Real Madrid à 1 an de prison avec sursis et 75 000 euros d’amende pour complicité de tentative de chantage sur Mathieu Valbuena. Dans la foulée, ses avocats ont annoncé faire appel de la condamnation, indiquant notamment : « Il a été clairement énoncé par le tribunal lui-même que Karim Benzema n’était pas au courant des manœuvres préalables. A la fin, on nous dit qu’il ne pouvait pas ne pas savoir, sans preuve. On condamne à une peine très sévère sans preuve, injuste. On est assez sidéré par ce jugement. (…) Karim Benzema n’a rien à se reprocher dans cette affaire ». Ce dossier n’est donc pas encore clos, mais il a le mérite de faire encore parler certains observateurs. C’est notamment le cas de Daniel Riolo.

Daniel Riolo conscient de la réalité du monde du football

Sur son compte Twitter, le consultant a en effet réagi à la condamnation de Karim Benzema, revenant notamment sur ses relations. « Derrière la condamnation de K. Benzema il y a ces mots : « il ne s’est pas rendu compte … poussé par l’amitié … » ça dit tellement de choses sur notre foot et son environnement social … Ne pas se rendre compte n’a jamais exclu la culpabilité… elle atténue éventuellement… », a notamment indiqué Daniel Riolo, conscient de la réalité du milieu. Reste à savoir si cette condamnation perturbera ou non KB9 dans les prochaines heures, lui qui doit jouer en Ligue des champions face au Sheriff Tiraspol ce mercredi soir. Aussi, il faudra être attentif aux réactions de la Fédération Française de Football sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page