Daniel Riolo

EdF : Deschamps et Le Graët sont des « fossoyeurs », Daniel Riolo y va fort

C’est bien connu, Daniel Riolo n’a jamais sa langue dans sa poche, surtout quand il s’agit de tacler l’équipe de France de Didier Deschamps et Noël Le Graët.

Daniel Riolo est une figure médiatique au sein du football français, et ce depuis une bonne dizaine d’années. Quand il parle à l’antenne de RMC, et notamment dans l’After Foot, le journaliste n’hésite pas à égratigner certaines personnes. Ce qui signifie donc qu’il a pas mal d’ennemis. Et certains d’entre eux sont haut placés, puisqu’il est notamment en froid avec Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France. Et ce n’est pas grâce à son nouveau livre, « Cher football français », qui sortira le 10 septembre prochain, que Riolo va se rabibocher avec DD, ni avec son président Noël Le Graët. Car dans son bouquin, Riolo n’hésite pas à détruire, une nouvelle fois, les cadres de la FFF.

« Ils font partie de la bande des fossoyeurs du foot français »

« Deschamps, les résultats plaident pour lui. Mais le jeu de l’équipe de France m’ennuie. Et qu’un sélectionneur de l’équipe de France s’occupe aussi peu du football français, je trouve ça terrible. Deschamps et Le Graët sont liés comme des barres de Twix. Ils font partie de la bande des fossoyeurs du foot français. Pendant la crise sanitaire, Le Graët n’a pensé qu’à son équipe de France. Derrière, Deschamps a embrayé. Il n’en a rien à cirer des clubs de L1… Lui, il fait gagner l’équipe de France, avec des joueurs qui ont tout appris à l’étranger, comme la France de 98. Deschamps s’en fout de la Ligue 1, puisque les joueurs, il leur conseille de partir à l’étranger, pour apprendre le haut niveau. La rupture avec Deschamps ? C’est quand j’avais dit : ‘Quand il y a une affaire louche dans le foot français, Deschamps n’est pas loin’. C’était pour l’histoire de Knysna. Pour lui, soit on est un larbin, soit on est un horrible personnage. Après, Le Graët, pendant le Covid-19, il a surtout pensé à sa Fédé et pas au reste. Ce qui n’est pas surprenant puisque tout le monde sait que son surnom est ‘RAB’ pour ‘rien à branler’. C’est ‘Don Noël’. Il contrôle tout le monde… », a expliqué, sur Yahoo, Riolo, qui fracasse aussi les présidents des clubs de L1… Autant dire que tout le monde en prend pour son grade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page