Daniel Riolo

FCGB, FCN : Daniel Riolo comprend la colère des supporters

Pendant que l’Euro 2021 bat son plein, avec notamment l’équipe de France, les clubs de Ligue 1 sont encore en vacances.

La reprise des entraînements approche pour les joueurs du championnat de France. Entre fin juin et début juillet, tous les clubs français vont remettre le bleu de chauffe en vue de la saison prochaine. Mais en attendant la reprise, certaines formations font toujours parler d’elles, et plutôt en mal… C’est notamment le cas de Bordeaux et de Nantes. Deux patients bien différents. Si le club des Girondins est en vente et n’arrive pas à trouver preneur, le FCN n’est pas sur le marché, mais un groupe d’investisseurs, nommé « Collectif Nantais » et mené par Philippe Plantive et Mickaël Landreau, tente de racheter le club à Waldemar Kita. Dans les deux cas, les supporters se mobilisent pour récupérer le club qu’ils aiment. 

« Les dirigeants actuels traînent les clubs dans la boue »

Un combat plus que légitime, selon Daniel Riolo. « Les supporters ont des initiatives fortes face à des gestions catastrophiques qui ont ruiné ce que ces clubs représentaient. Cela va au-delà des résultats. Les supporters de Nantes ou de Bordeaux, ils voient leur club à l’abandon… Les dirigeants actuels traînent les clubs dans la boue en termes d’image. À Bordeaux ou à Nantes, on ne parle même plus de résultats… 5e, 10e, 15, ça change rien. Les supporters ne mettent plus ça au premier plan, ils refusent la façon dont leur club a été dévalué, déconsidéré. C’est grave ! », a lancé, dans l’After Foot, le journaliste de RMC, qui espère que ces clubs historiques de la L1 retrouveront une belle cote d’amour dans les prochains mois.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page