Daniel Riolo

L1 : Canal+ a plombé la Ligue 1, Daniel Riolo accuse

Alors que tous les grands championnats européens vont finir leur saison 2019-2020, la Ligue 1, elle, va rester sur le carreau…

Au grand dam de Jean-Michel Aulas, qui se bat jour et nuit pour relancer le championnat de France à partir du mois de juillet. Mais sachant que l’Etat et la LFP ont définitivement entériné l’arrêt de la Ligue 1, un retour en arrière paraît désormais impossible. Autant dire que les clubs français vont perdre plusieurs centaines de millions d’euros dans cette histoire. La faute à qui ? Aux présidents de clubs, qui ont poussé, en majorité, pour stopper la saison en l’état. Au gouvernement, qui a utilisé le foot comme exemple pendant la crise sanitaire du Covid-19. Mais aussi à cause des diffuseurs du championnat de France. Car selon Daniel Riolo, c’est la lettre de Canal+, envoyée entre l’annonce du Premier Ministre le 28 avril et la décision de la Ligue du 30, qui a démotivé les acteurs…

Canal+ a favorisé l’arrêt de la Ligue 1

« Les présidents ont pris, dans le contexte de l’époque, la décision du gouvernement en pleine poire et ils ont jugé qu’il serait déplacé de réagir, car ça ne changerait rien au final. Dès le lendemain de l’annonce du gouvernement, les clubs recevaient la lettre de Canal+, qui arrêtait les droits. Donc ils ont décidé d’arrêter à cause de ça aussi. Le foot, dans notre société, c’est un boulet au pied. Le foot a une image négative, il représente le mal, surtout le foot de clubs, l’argent, les abrutis qui courent derrière un ballon… Après, les présidents se sont écrasés à un point… Ils ne se sont même pas donnés la chance d’attendre. Pour en arriver à ça, à ce que la France soit le seul pays qui ne reprend pas, ça montre que le mal est profond. La décision, c’était de la politique, pas du football… », a lâché, dans l’After Foot, le journaliste de RMC, qui estime donc que la chaîne cryptée a plombé son propre championnat… Ce que Jaume Roures a récemment fustigé, le président de Mediapro ayant pris la défense d’Aulas tout en taclant Canal+ et beIN Sports.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer