Daniel Riolo

L1 : Daniel Riolo donne la tendance pour le podium, l’OL ne va pas aimer

Après 26 journées de Ligue 1, la donne n’est pas vraiment claire, même si le titre de champion est promis au Paris Saint-Germain et que Toulouse se dirige tout droit vers la L2.

Entre ces deux extrémités, tout reste à jouer, que ce soit dans la lutte pour le maintien ou dans la course aux places européennes. Dans le bas du classement, l’ASSE, Metz, Dijon, Nîmes et Amiens vont tenter de sauver leur peau. Un peu plus haut, dans le ventre fou, une petite dizaine d’équipes se tiennent dans un mouchoir de poche autour du Top 5. Et devant, l’OM semble être un solide dauphin du PSG, malgré sa défaite contre Nantes samedi dernier. Mais derrière Marseille, Rennes, Lille, et dans une moindre mesure Monaco, se rendent coup pour coup pour la dernière place qualificative pour la Ligue des Champions. À l’heure actuelle, le SRFC est troisième avec une unité d’avance sur le LOSC et cinq sur l’ASM. Un classement qui pourrait en rester là, selon Daniel Riolo.

« Rennes, Lille et Monaco vont se jouer la troisième place »

« En L1, je pense que le Top 4 actuel ne va pas bouger. Derrière le PSG et l’OM, c’est Rennes, Lille et Monaco qui vont se jouer la troisième place. Monaco est irrégulier, ils font une bonne série, et ça retombe. Rennes a eu un petit passage à vide. Là, ils redémarrent contre Nîmes à domicile. Ils ont ressorti le coup de gagner à la dernière minute. Ça peut les relancer. Cette victoire va leur faire beaucoup de bien. Le podium, ça se joue à la confiance. Car ces équipes-là, même si elles ont quelques intentions dans le jeu, ça joue plus sur l’état d’esprit. Il n’y a pas vraiment d’identité dans ces trois clubs-là. Moreno essaye de trouver quelque chose, il dessine un onze qui commence à ressembler à quelque chose. Il faut voir, surtout qu’il y a encore pas mal de confrontations directes à jouer », a lancé, dans l’After Foot, le journaliste de RMC, qui estime donc que l’OL n’est plus un candidat crédible au podium, alors que la formation de Rudi Garcia est remontée à la septième place, à sept unités du Top 3.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer