Daniel Riolo

LFP : L’OL et l’OM se battent, Daniel Riolo a de la peine

En attendant de connaître le verdict de la commission de discipline de la LFP, l’OL et l’OM font un duel pour avoir la moins pire des sanctions après l’arrêt de l’Olympico.

Le 21 novembre, le foot français a quand même touché le fond quand l’un de ses grands rendez-vous de la saison a été arrêté à cause d’un jeu de bouteille d’un supporter lyonnais sur Dimitri Payet. Pour ce débordement de trop, Lyon va payer. Déjà sanctionné d’un huis clos total à titre conservatoire, l’OL pourrait aussi avoir un point de retrait avec sursis, selon les informations de RMC. Jugeant cet acte comme isolé, la Ligue n’envisage donc pas de grosse sanction pour Lyon, alors que l’OM a préparé un dossier pour réclamer une victoire sur tapis vert. D’ici à la réunion de mercredi, les deux parties vont donc continuer à s’échapper pour avoir gain de cause à l’issue cet Olympico. Ce qui attriste Daniel Riolo.

« On se retrouve dans une situation déplorable »

« Les stratégies de défense de Lyon et de Marseille sont minables. Rabaisser ce qui s’est passé ce soir-là à “Je ne veux pas perdre des points” ou “Je veux gagner le match sur tapis vert”, ça ne relève pas le niveau intellectuel des deux parties. La Ligue n’a jamais hésité, le match devait s’arrêter et le rapport du Préfet est faux. Le lien entre la LFP et l’arbitre a vite été fait pour que cela ne reprenne pas. On se retrouve dans une situation déplorable et je ne vais pas enfoncer l’OL, mais je ne comprends pas ce qu’a fait un président de la dimension de Jean-Michel Aulas. Tant que l’esprit de boutique ne changera pas, on avancera pas. Que Lyon se prenne dans la gueule un match perdu ou un retrait de point, alors que Nice est passé au travers et que c’était gravissime… Je peux comprendre que les Lyonnais l’aient mauvaise. À un moment, il faudrait que les choses soient justes. Il faut un moment où la jurisprudence se crée. Il faut que cela soit le moment du “plus jamais” », a lancé, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui sait que la LFP ne réglera pas le problème en prenant une décision encore trop clémente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page