Daniel Riolo

OL : Daniel Riolo lâche des énormes vérités sur Aouar et Juninho

Sanctionné par Juninho pour le match du week-end dernier entre l’Olympique Lyonnais et le Stade de Reims (3-0), Houssem Aouar est sorti du silence.

L’affaire Aouar a fait couler beaucoup d’encre du côté du club rhodanien ces derniers jours. Mais pour finir de mettre les choses au clair, l’international français a expliqué sa version des faits à lui sur RMC : « Il n’y a rien de grave, on en a un peu trop fait. C’est parti d’un quiproquo. Ce qu’il faut savoir, c’est que contre Angers, je ne suis pas rentré à cause de la qualité du terrain, c’est ce que le coach m’a dit. Après le match, il y a eu un entraînement sur ce même terrain, et j’ai refusé d’y participer à cause de la qualité de la pelouse. Le lendemain, alors qu’il y avait un jour de repos pour l’équipe, je suis revenu au club pour faire une séance avec le coach et le préparateur, sur un terrain plus approprié pour mes adducteurs. Je respecte la décision de mon directeur sportif, il sait ce qu’il fait. Il n’y a pas autant d’histoires à faire ». Une excuse en partie bidon pour Daniel Riolo.

« Aouar, il en a rien à cirer de Juninho »

« Aouar nous prend pour des cons, lui et surtout Garcia… L’excuse d’Aouar était préparée. La vérité, c’est que le staff lui a dit d’aller s’entraîner avec les joueurs qui n’avaient pas joué à Angers, et il a refusé. Garcia, pour dégonfler l’affaire suite à la sanction, il a dit à Aouar : ‘Tu prends l’excuse du terrain qui était pourri, pour éviter une blessure’. Entre Garcia et Juninho, c’est mort. Garcia, il peut gagner le championnat ou autre, il ne sera jamais prolongé, plus personne ne peut le voir. Il y a un point de non-retour, car Garcia couvre les joueurs, et Juninho n’aime pas ça… Et avec Aouar, Juninho est soûlé. Aouar, il en a rien à cirer de Juninho, idole de jeunesse ou pas. Là, il paie car il ne fait rien, il n’a pas un comportement exemplaire. Il est bon quand il a envie. Il a du talent, mais ce n’est pas un bosseur. C’est un joueur classique de L1, quand il partira, il arrivera dans le club et dira qu’il travaille plus à l’étranger. Aouar, il changera quand il sera à l’étranger, car à l’OL, il est trop dans le confort… C’est la mentalité qui est comme ça en France. À Lyon, il n’y aura pas de conflit, on va essayer de le pousser jusqu’au bout avant de le vendre », a lâché le journaliste de RMC, qui avoue donc que l’histoire de l’OL avec Garcia et Aouar touchera à sa fin en mai prochain…

toto

Un commentaire

  1. je ne savais pas que riolo faisait egalement dans la voyance. il pretend savoir exactement ce qui s est passé et dit entre des joueurs des entraineurs…sans avoir ete present. le nostradamus du foot.
    mais je comprends son gagne pain ce sont les tensions et problemes des clubs reels ou.fabriqués dans sa salle de bain en prenant sa douche le matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page