Daniel Riolo

OL : Lyon en demi, Daniel Riolo dit merci Juninho

Samedi soir, l’Olympique Lyonnais a réalisé l’exploit de battre le Manchester City de Pep Guardiola en quarts de finale de la Ligue des Champions (3-1).

Le club rhodanien est en train d’écrire l’une des plus belles pages de son histoire. Après avoir sorti la Juventus en deux temps en huitièmes de finale, l’OL a abordé le Final 8 de Lisbonne sans pression. Et même avec une certaine assurance, puisque l’équipe de Rudi Garcia vient de battre un favori au sacre suprême. Qualifié pour la deuxième demi-finale de C1 de son histoire après celle de 2010, l’OL a dominé Man City grâce à son collectif. Un groupe de copains au sein duquel Juninho a joué le rôle de ciment. Ce que confirme Jean-Michel Aulas. « Bravo à Juninho qui a su dans l’ombre être l’investigateur de cette culture de la gagne. Juninho a aussi été déterminant en soutenant Rudi Garcia dans les moments difficiles », a déclaré le président lyonnais après la rencontre sur RMC. Une sortie médiatique qui fait plaisir à Daniel Riolo.

« Comme par hasard, l’année où Juninho est là… »

« Aulas parle du rôle de Juninho. On l’a beaucoup réclamé, on l’a beaucoup attendu, on a beaucoup dit à quel point ce serait forcément positif pour l’OL d’avoir Juninho au club. Comme par hasard, l’année où Juninho est là… La saison avait mal démarré oui. En phase de groupes, ça passe par miracle. En huitièmes, ça passe à l’arrache. L’OL a fait une saison à l’arrache. Ils ne sont pas européens avec leur septième place en L1. Mais ils ont cette belle aventure parce qu’ils ont un homme qui n’a cessé de parler de l’état d’esprit. Ça a toujours été le problème à Lyon. Il y avait une bonne équipe, mais ils ne faisaient rien car ils lâchaient. Là, depuis quelques semaines, c’est l’état d’esprit qui change. Ils ne dominent pas leur sujet, mais au moins, ils se tapent une belle aventure grâce à cet état d’esprit. Juninho a ramené l’état d’esprit conquérant. En plus, il a ramené un joueur important, car Guimaraes a un rôle important au milieu de terrain. Sans Juninho, jamais il ne vient à Lyon. Aulas a raison d’insister sur le travail en coulisses de Juninho », a lâché, dans l’After Foot, le journaliste de RMC, qui sait que Juninho a mangé son pain noir, avec notamment l’échec Sylvinho, avant de participer activement à ce moment de légende.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page