Daniel Riolo

OM : Daniel Riolo n’a pas encore trouvé le souci de Sampaoli

Dimanche soir, en clôture de la 15e journée de Ligue 1, l’Olympique de Marseille a retrouvé le chemin de la victoire face à Troyes (1-0).

Suite à une triste élimination en Europa League face à Galatasaray jeudi dernier, le club phocéen avait à coeur de se racheter dans un Vélodrome… à huis clos. Ce qui a été chose faite puisque Marseille a simplement fait l’essentiel en dominant l’ESTAC grâce à un but de Pol Lirola à la 74e minute de jeu. Une réalisation qui permet à l’OM de gagner son premier match du mois de novembre, et qui place surtout le groupe de Jorge Sampaoli au pied du podium, à deux points du deuxième rennais avec un match en moins. Malgré tout ce positif, l’OM n’a pas vraiment affiché un joli visage dans le contenu face à Troyes dimanche. Et Daniel Riolo ne sait toujours pas d’où vient le problème des dernières semaines…

« On arrive à savoir quand les joueurs sont fatigués d’un entraîneur, là il n’y a rien qui fuite »

« Je n’ai pas les infos sur l’état physique des joueurs et sur le fait qu’ils ne veulent pas être baladé comme ils sont baladés. En tout cas, ce n’est pas ce que j’ai entendu de la part de Rongier, Guendouzi, Payet ou à l’intérieur du groupe. Donc je ne peux pas dire que ça ne marche pas pour cette raison-là. Ce que je vois, ce n’est pas qu’ils sont moins à l’aise, c’est que les matchs tournent d’une certaine façon avec des boulettes défensives. Parfois, il y a des spirales, des dynamiques. La dynamique n’est pas bonne. À Galatasaray, il n’y avait pas Payet, c’est un souci pour la finition de l’équipe en général parce qu’il n’y a pas réellement de banc. Je ne sais pas pourquoi il ne fait pas jouer Harit, mais depuis qu’il est arrivé, il n’a fait qu’un bon match. Alors je ne sais pas pourquoi on fantasme sur Harit. Kamara son contrat est un problème. Sampaoli a probablement trop insisté avec Gerson. Je ne sais pas si c’est un problème de poste pour Gerson, qui met une demi-heure à se retourner. Il est lourd, il ne s’adapte pas, il a un problème, il joue à deux à l’heure. Sampaoli s’est obstiné car c’est un gros transfert. D’habitude, on arrive à savoir quand les joueurs sont fatigués d’un entraîneur, là il n’y a rien qui fuite. Sur le match contre Troyes, il n’y a pas eu grand-chose de bien. Mais si tu ne joues pas très bien, il vaut mieux être quatrième à deux points de Rennes que d’être ne serait-ce qu’à la place de Lyon qui est plus loin », a lancé, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui sait que l’OM va progresser au fil des matchs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page