Daniel Riolo

PSG : Daniel Riolo met Tuchel en garde avant la demi-finale

Mercredi, lors d’une soirée de folie que seule la Ligue des Champions peut réserver, le Paris Saint-Germain a dominé l’Atalanta Bergame en quarts de finale (2-1).

Le club de la capitale française est donc la première formation qualifiée pour le dernier carré de ce Final 8 de cette Champions League si spéciale après la crise sanitaire du Covid-19. Si l’entrée en jeu d’Eric Maxim Choupo-Moting a changé le cours du match, sachant que l’attaquant camerounais a été à l’origine de l’égalisation de Marquinhos (90e) puis à la conclusion du but vainqueur (93e), avec Neymar et Mbappé à la passe, le PSG n’a pas vraiment brillé pendant les 89 premières minutes. Outre les ratés de Neymar, c’est Thomas Tuchel qui a frisé la correctionnelle. Car si le PSG avait eu de la malchance jusqu’au bout, l’entraîneur allemand aurait eu beaucoup de mal à se relever de ce nouvel échec. Car ses choix d’avant-match ont bien failli causer la perte du PSG. C’est en tout cas l’avis de Daniel Riolo, pour qui Tuchel va vite devoir se remettre dans le droit chemin pour que cette première demi-finale européenne du PSG depuis 25 ans ne tourne pas à la grosse désillusion.

« Il va falloir se servir de ce qui s’est passé »

« Quelles leçons tirer de ce match ? C’est très difficile d’analyser ce match, qui a été aussi peu cohérent et aussi fou, notamment dans son final. Avant que ce scénario ne se transforme en folie pure, j’avais envie de parler des choix de Tuchel. Je vais toujours parler des choix de Tuchel. Est-ce qu’on doit considérer que ses choix initiaux, mauvais à mon sens, sont devenus bons parce qu’il a changé les choses au final ? Ou est-ce qu’on peut lui reprocher d’avoir mal fait dès le début pour ne pas en arriver à souffrir autant et à passer tout proche de l’élimination ? Maintenant, le PSG doit regarder devant. La demi-finale ne doit pas être un aboutissement. Il va falloir se servir de ce qui s’est passé. Il ne faudra pas se tromper à nouveau dans les choix. Car il y a des joueurs qui doivent être sur le terrain tout le temps, et certains à d’autres postes : Marquinhos en défense centrale, Paredes au milieu, Mbappé va revenir. Le PSG doit se réorganiser. Il faut redonner de la cohérence à cette équipe, car il n’y en a pas eu contre l’Atalanta, au-delà de ce final de folie qui nous réjouit tous », a lancé, dans l’After Foot, le journaliste de RMC, qui sait que le PSG n’aura une nouvelle fois pas le droit à l’erreur face à l’Atlético de Madrid ou le RB Leipzig le 18 août prochain au Stade de la Luz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page