Daniel Riolo

PSG : Neymar est un « monstre », Daniel Riolo annonce son départ

Après le nouvel échec en Ligue des Champions cette saison, Neymar ne serait pas certain de rester au Paris Saint-Germain l’été prochain. A en croire le journaliste Daniel Riolo, le club de la capitale voudrait se séparer du Brésilien.

Cet été, le mercato sera peut-être plus animé que prévu au Paris Saint-Germain. Le directeur sportif Leonardo pourrait être confronté au départ de Kylian Mbappé en fin de contrat. Et donc à la mission de remplacer le meilleur buteur de l’équipe. La tâche ne serait pas simple pour le dirigeant, qui pourrait également gérer un nouveau feuilleton Neymar. En effet, le journaliste Daniel Riolo affirme que le club de la capitale souhaite se séparer de l’international brésilien. L’ancien joueur du FC Barcelone, en nette perte de vitesse, serait devenu indésirable au sein du Paris Saint-Germain.

« Le chantier est immense. Les grandes manœuvres vont reprendre comme d’habitude, Pochettino va partir, Neymar va se faire dégager. Ils ne vont pas garder Neymar, a annoncé le chroniqueur de l’After sur RMC. Il est arrivé au bout, plus personne ne peut le voir. Plus personne ne peut le blairer au Brésil, plus personne ne peut le blairer en France. On n’a pas seulement pourri ce joueur, on en a fait un monstre ! Neymar est devenu un monstre qui, en plus, n’est même plus un joueur de foot. »

« Tu te rends compte de ce qu’il représente ? Le plus gros salaire de l’histoire du club, le mec devait t’emmener en haut… Aujourd’hui, ce joueur est détesté partout ! Son attitude, ses caprices, tout ce qu’il fait à côté… Tu ne peux pas être joueur et être détesté à ce point, ça n’existe pas ! Il n’y a jamais eu un joueur aussi détesté que lui », a lâché Daniel Riolo, apparemment favorable au départ de Neymar, recruté pour 222 millions d’euros en 2017, puis prolongé jusqu’en 2025 en mai dernier. Autant dire que le joueur le plus cher de l’histoire ne sera pas simple à refourguer.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page