Daniel Riolo

PSG : Neymar voulait arrêter le Classique, Daniel Riolo sonne l’alerte

Choqué par les propos racistes du quatrième arbitre, Neymar a totalement approuvé l’arrêt du match de Ligue des Champions contre l’Istanbul Basaksehir mardi. Le Parisien souhaitait déjà quitter la pelouse du Parc des Princes lors du Classique, ce qui inquiète Daniel Riolo.

Le Paris Saint-Germain et l’Istanbul Basaksehir ont réalisé un geste fort et salué par tout le monde du football. Après les propos racistes du quatrième arbitre à l’encontre de l’entraîneur adjoint Pierre Webo, les 22 acteurs ont décidé de quitter le terrain, provoquant le report de la partie au lendemain ainsi que le changement du corps arbitral. Une réaction saluée par Neymar, qui regrette de ne pas avoir agi de la même manière lorsqu’il avait accusé le Marseillais Alvaro de racisme lors du Classique perdu (0-1) en septembre dernier.

« C’est un sujet sérieux, très délicat, a confié le meneur de jeu parisien à la chaîne Téléfoot. Malheureusement, cette situation a eu lieu, ce qui est embêtant. Cela a eu lieu avec moi au début de la saison. Je sais que ce n’est pas normal de souffrir d’un acte, d’une insinuation pour sa couleur de peau, pour sa race. C’est du passé. Nous devons arrêter le match, nous avons très bien fait. C’est ce qui m’est passé par la tête et que j’aurais dû faire la première fois. » Le problème, c’est qu’aucune preuve n’a confirmé ses accusations. Du coup, Daniel Riolo se dit inquiet à l’idée de voir des malentendus provoquer des arrêts de match.

L’avertissement de Daniel Riolo

« Neymar regrette de pas avoir arrêté PSG-OM ? Voilà bien l’excès vers lequel on risque d’aller, a prévenu le journaliste de RMC sur Twitter. Rien n’a jamais été prouvé. Ça sera parole contre parole, incompréhensions, malentendus, mensonges… Bref, tout sera possible. Donc Sakai va aussi dire qu’il aurait dû arrêter ? Et Alvaro a dit n’avoir rien dit… donc ? Le supporter parisien s’arrête à ça … Celui de l’OM va dire quoi ? Et la bêtise triomphera comme d’hab… » En effet, il ne faudrait pas que cette scène historique soit mal utilisée par la suite.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page