Daniel Riolo

Vente OM : Daniel Riolo valide la stratégie médiatique de Boudjellal

Candidat au rachat de l’Olympique de Marseille via des investisseurs étrangers, Mourad Boudjellal fait beaucoup parler de lui ces derniers jours.

Logique, sachant qu’il a véritablement mis le feu aux poudres autour du club phocéen depuis le week-end dernier. Porté par l’homme d’affaires franco-tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi, lui-même soutenu par un fonds d’investissement du Moyen-Orient, l’ancien président du Rugby Club Toulonnais est aujourd’hui un candidat crédible pour l’OM. Surtout que les investisseurs qui sont derrière lui « ont des moyens financiers supérieurs à ceux de McCourt ». Une dernière déclaration médiatique qui fait rêver les supporters de l’OM, qui voient déjà Marseille concurrencer le PSG du Qatar dans les années à venir. Encore prudent sur ce sujet chaud, Daniel Riolo comprend en tout cas la stratégie de Boudjellal.

« Si Boudjellal donne de l’argent à McCourt, il va vendre »

« On a bien compris que Boudjellal voulait mettre une nette pression sur le club, mais à un moment, il y aura juste quelqu’un qui dira, j’ai tant d’argent, je suis prêt à acheter, est-ce que vous voulez vendre ? Il va falloir mettre les sous ! Je comprends la stratégie publique et médiatique. S’il va au bout comme ça, tant mieux pour lui et l’OM. Si Boudjellal donne de l’argent à McCourt, il va vendre. On a l’impression que ces gens-là essayent de forcer la vente. D’où la stratégie de déballer médiatiquement les choses et de ne pas faire comme on peut penser que cela devrait être fait. Je veux t’acheter quelque chose, je viens te voir, on négocie… Là j’y vais médiatiquement pour que le peuple marseillais, qui en a marre de la direction actuelle, se mobilise avec l’envie que cela se fasse. Afin d’avoir un poids pour inciter à vendre. Cependant pour que cela soit vendu il faut que McCourt est une offre qui lui convient avec les garanties bancaires qui vont avec. Mais faire parler aussi Acariès qui fait penser à l’époque Pape Diouf, Mourad Boudjellal qui a connu une réussite à Toulon, reste à savoir comment on arrive à celui qui a l’oseille. Il faudra que le vendeur soit satisfait. Tout ce qui sera bon pour l’OM, on sera content », a lancé le journaliste de RMC, qui sait que Boudjellal a lancé la première mèche pour tenter de devancer les autres investisseurs intéressés par le rachat de l’OM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer