Equipe de France

EdF : Ce n’est pas la faute de Benzema, Gilbert Brisbois soulagé

Malgré la sortie de route de l’équipe de France contre la Suisse en huitièmes de finale, Karim Benzema peut quand même se dire qu’il a réussi son Euro.

Certes, il aurait préféré une autre fin pour son retour chez les Bleus, plus de cinq ans après son éviction. Malgré tout, l’attaquant du Real Madrid a assumé son rôle de leader dans cette équipe de France. Malchanceux en début d’Euro, Benzema a d’abord permis au pays tricolore de se qualifier en marquant un doublé contre le Portugal en phase de groupes (2-2). Puis il a été l’un des seuls joueurs au rendez-vous du huitième contre la Suisse. Avec Paul Pogba, KB9 n’a pas coulé. Grâce à un nouveau doublé, inscrit en l’espace de deux minutes sur des passes de Mbappé et de Griezmann, il aurait même pu être le héros de la soirée. Sauf qu’au final, les Suisses en ont décidé autrement…

« Le mec qui a failli sauver Didier Deschamps, c’est Karim Benzema »

Malgré tout, Benzema ne sera pas la tête de turc d’après-Euro, comme cela aurait pu être le cas, vu que la France avait été championne du monde sans lui en 2018. Un soulagement pour Gilbert Brisbois. « L’histoire est elle incroyable ! Contre la Suisse, le mec qui a failli sauver Didier Deschamps, c’est Karim Benzema. C’est le meilleur Français, il a fait un match de dingue. Il marque un doublé, il finit complètement cramé… Dans le cheminement de Deschamps depuis toutes ces années, c’est incroyable que ce soit Benzema qui sauve presque l’équipe de France », a lancé, dans l’After Foot, le journaliste de RMC, qui sait que Benzema sera exempté de critiques après cet Euro. Au contraire de Kylian Mbappé, qui concentre tous les torts depuis lundi soir, et son penalty raté…

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page