Equipe de FranceRMC

EdF : Changer de jeu pour gagner, il met la pression sur Deschamps

La question du jeu déployé par l’équipe de France est en train de devenir un véritable problème en vue de l’Euro 2020.

Suite à un premier rassemblement de septembre plutôt positif, avec des buts et un peu de spectacle contre l’Albanie (4-1) et Andorre (3-0), les Bleus sont un peu retombés dans leurs travers en Islande. Malgré le succès (1-0), aussi important soit-il, la formation de Didier Deschamps a une nouvelle fois déçu dans le jeu. Alors si la France ne veut pas être le pays d’une seule compétition, comme le Portugal 2016 ou la Grèce 2004, elle va devoir changer sa façon de faire, selon Ludovic Obraniak.

« Cela ne se renouvelle pas dans la durée »

« Si on prend l’histoire récente, une équipe qui décide de défendre en jouant les contre-attaques sans un football léché, ce sont des exploits à chaque fois dans les compétitions internationales. Cela ne se renouvelle pas dans la durée. France 1998-2000 ? Ça jouait mieux, et il y a eu une évolution. L’équipe de France n’a pas non plus été ultra-défensive à la Coupe du Monde. Mais tout le monde se cale sur le match de l’Argentine, qui a été le seul match où on a joué en transitions rapides. Ce match a été spectaculaire. Sur les autres matchs, on a souffert. La Belgique, c’est quasi un miracle. La Croatie, j’étais gêné. On a été sauvé par des joueurs : la patte de Griezmann et les accélérations de Mbappé. Là, quand on regarde l’état de Grizi, Giroud, notre attaquant principal qui ne joue pas à Chelsea, Coman et Dembélé qui sont fragiles, Matuidi ailier gauche avec Digne derrière lui… Est-ce que Deschamps peut se suffire de ça, quand on regarde l’Italie, l’Angleterre, les Pays-Bas ? J’ai l’intime conviction que tu as plus de chances de gagner face à ces équipes-là en jouant un peu mieux », a prévenu, dans l’After Foot, le consultant de RMC, pour qui l’EdF doit révolutionner son jeu pour imiter l’Espagne championne du monde et double championne d’Europe entre 2008 et 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page