Equipe de France

EdF : Christophe Lollichon voit un problème de gardiens

Moins fournie qu’auparavant, l’équipe de France ne possède pas tant de gardiens de très haut niveau. Derrière Hugo Lloris, les portiers reconnus à l’échelle mondiale sont rares.

Avec les absences du Milanais Mike Maignan blessé, et de Steve Mandanda peu utilisé à l’Olympique de Marseille, ce rassemblement met en lumière le nombre insuffisant de grands gardiens pour l’équipe de France. La preuve, le portier du Milan AC est le seul gardien français à disputer la Ligue des Champions en tant que titulaire cette saison. Et en Ligue 1, les derniers remparts français titulaires ne sont que sept sur 20 clubs. Mais comment expliquer ce déclin ?

« Il y a seulement deux pays qui ont des ressources supérieures au poste aujourd’hui : le Brésil et l’Allemagne, a tempéré le spécialiste Christophe Lollichon pour Eurosport. Ce n’est pas un problème spécifiquement français et on voit que les Pays-Bas rappellent par exemple Jasper Cillessen. Avec Lloris, Mandanda, Areola et Maignan, on a quatre gardiens de niveau international tout de même. Mais c’est vrai qu’on a un petit trou générationnel derrière avec le seul Illan Meslier. Lui, c’est un top des tops et il enchaînera les sélections s’il évolue bien mais il est un peu seul. »

Le gardien de Leeds a en effet le profil : grand et adroit aux pieds. Deux qualités dont ses compatriotes manquent souvent. « C’est une vraie limite des gardiens français. En France, on ne les fait pas participer au jeu de conservation ou à des exercices où ils utilisent leurs pieds. Beaucoup ne comprennent pas encore l’intérêt et nous sommes en retard sur les Néerlandais ou les Espagnols. Autre problème dans la détection, la taille de nos gardiens. Lloris, Maignan, Costil sont de petits gardiens au regard de ce qui se fait en Ligue des Champions. C’est en train de changer mais nous sommes encore en retard », a regretté le responsable de la performance des gardiens à Chelsea.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page