Christophe DugarryEquipe de FranceRMC

EDF : Karim Benzema, c’est niveau Ballon d’Or pour Dugarry

Auteur d’un doublé avec le Real Madrid, face à Galatasaray, Karim Benzema continue d’impressionner en Coupe d’Europe. Le Français a notamment dépassé une légende du club, Alfredo Di Stefano.

Ce mercredi soir était une soirée spéciale pour Karim Benzema. Le Français a, tout d’abord, activement participé à la victoire du Real Madrid face à Galatasaray en inscrivant un doublé, mais est, surtout, entré dans le livre des records. En effet, le Français est devenu le deuxième joueur de l’histoire à marquer au moins un but lors de quinze saisons consécutives en Ligue des Champions après Lionel Messi, rien que ça ! Puis, avec 50 buts inscrits en C1, l’ancien lyonnais a dépassé Alfredo Di Stefano au nombre de buts inscrits dans la compétition, devenant le troisième meilleur marqueur de la Ligue des champions, derrière Cristiano Ronaldo, et Lionel Messi. Un nouvelle grande performance de la part du Français qui a impressionné Christophe Duggary. L’ancien footballeur, aujourd’hui sur RMC, a rendu un vibrant hommage au joueur de 31 ans.

Un attaquant différent des autres

« Il sait tout faire ! Tu peux lui reprocher, pour un attaquant, de ne pas avoir cette âme de buteur, mais ça partie de ses caractéristiques. On parlait de Mbappé qui est obnubilé par le but, lui il l’est un peu moins. Cette association avec Ronaldo a été, pendant des années, assez magique et exceptionnelle. Je suis ravi que ce garçon soit récompensé. Il a souffert tout au long de sa carrière d’une image pas forcément très bonne, alors qu’il y a plus de l’incompréhension qu’autre chose pour moi, même si il a commis des erreurs. Je trouve que ce maillot blanc du Real Madrid lui va parfaitement bien, poursuit le consultant. Ce garçon me laissera, malgré tout, un regret. Je pense qu’il avait largement le potentiel pour être Ballon d’Or. C’est un attaquant tellement moderne pour son époque. Un attaquant qui peut décrocher, aller à droite, aller à gauche. C’est très très rare de savoir faire autant de choses. Après je pense qu’il est ravi de sa carrière, ravi d’avoir fait ce qu’il a fait avec le Real Madrid. Ça a compensé ses non sélections ces dernières années. A chaque fois que je le vois jouer avec le Real Madrid je le regarde avec un intérêt particulier, parce que je sais que lorsqu’il touche le ballon il va se passer quelque chose. Il sait inventer des passes, des gestes, c’est un attaquant différent des autres. Ses statistiques parlent aussi pour lui, chapeau garçon », conclut le champion du monde 1998, qui a de nombreuses fois fait part de son envie de revoir l’attaquant en équipe de France.

Bouton retour en haut de la page
Fermer