Equipe de FranceRMC

EDF : Le retour de Giroud laisse Rothen perplexe

Le week-end dernier, le forfait de Karim Benzema en équipe de France a été officialisé. Dans la foulée, Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus, a décidé de rappeler Olivier Giroud. Un choix cohérent sportivement mais beaucoup moins sur la forme pour Jérôme Rothen.

À la fin du mois, l’équipe de France va disputer deux rencontres internationales amicales, face à la Côte d’Ivoire (le 25 mars à Marseille) puis l’Afrique du Sud (le 29 mars à Lille). Les Bleus, déjà qualifiés pour la Coupe du Monde 2022, qui se tiendra en fin d’année au Qatar, vont tenter de préparer au mieux cette échéance. Avec un objectif simple et ambitieux à la fois : conserver leur couronne glanée quatre ans plus tôt en Russie. Mauvaise nouvelle pour les Tricolores, ce sera sans Karim Benzema. L’attaquant du Real Madrid, qui réalise peut-être la meilleure saison de sa carrière, est touché au mollet gauche et a dû renoncer. Pour le remplacer, DD a fait appel à Olivier Giroud, 11 buts et 3 passes décisives en 29 matches toutes compétitions confondues cette saison avec l’AC Milan.

Jérôme Rothen juge incompréhensibles les propos de Deschamps

Dans la foulée, Didier Deschamps a expliqué qu’« Un joueur avec un statut a besoin d’avoir un rôle important ». Pour Jérôme Rothen, difficile de comprendre ces propos. « À entendre Didier (Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France, ndlr), je me demande pourquoi il le rappelle (Olivier Giroud), si c’est un problème de statut ? C’est incompréhensible ce qu’il nous raconte. Il le rappelle, il le mérite sportivement. Si on ne va que sur le sportif, bien sûr qu’il était encore sélectionnable. Il est titulaire et joue beaucoup avec l’AC Milan, il est premier de Serie A donc ça veut dire que c’est une équipe de très haut niveau. Il marque des buts, il est décisif… Je n’ai pas à contester. C’était différent quand il était remplaçant à Chelsea ou Arsenal mais qu’il était appelé malgré tout. Ça c’était incompréhensible. À l’arrivée, il lui a donné un statut particulier, OK, sauf que ce statut a été remis en cause à l’Euro. Dans le foot, on a la mémoire courte. Quand Karim Benzema est revenu, il était où Olivier Giroud ? Est-ce que son statut en a fait quelqu’un de particulier ? Non, il était remplaçant ! Il regardait Karim Benzema jouer. Lui ne jouait jamais. Ça ne lui a pas plu. On peut le comprendre. Mais il y avait une composition d’équipe différente avec une structure différente », a lâché Rothen sur RMC. C’est dit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page