Equipe de FranceLa Chaîne L'Equipe

EdF : Mbappé puni ? Bertrand Latour refuse d’y croire

Les Bleus se sont lourdement inclinés face à la Turquie la semaine dernière. Une défaite 2 buts à 0 marquée par des attaquants de l’Equipe de France très timides.

Brouillon ou individualiste, les termes ne manquent pas pour décrire la prestation de Kylian Mbappé face à la Turquie. Les statistiques témoignent du naufrage du joueur du PSG. Il a en effet perdu 22 ballons soit son pire total avec le maillot bleu. Il faudra s’appliquer mardi face à Andorre pour effacer l’énorme déception de samedi. Andorre n’a toujours pas pris le moindre point dans la compétition et la dernière victoire de cette équipe, toutes compétitions confondues, remonte au 21 mars 2018, c’était face au Liechtenstein. Mais Kylian Mbappé n’est pas sûr de débuter la rencontre. Le sélectionneur Didier Deschamps pourrait faire tourner son effectif tant la rencontre semble déséquilibrée, du moins sur le papier. Bertrand Latour consultant pour l’Equipe, ne veut pas que la star parisienne soit punie pour sa non-performance contre la Turquie, afin qu’il puisse se rattraper avant de partir en vacances.

Un triplé et on oublie tout ?

« Non mais je ne vois pas pourquoi il faut mettre Mbappé sur le banc. C’est un joueur qui réclame des responsabilités en club. Il en veut aussi beaucoup en Equipe de France. Il en veut toujours plus. La France a connu une grande déception face à la Turquie, il n’a pas été bon. La rencontre face à Andorre est un match important même si l’adversaire est mineur. Je ne vois pas pourquoi Didier Deschamps se priverait d’un atout majeur de son équipe pour ce match de qualification. Je pense qu’il n’a pas envie de partir cet été sur cette note-là. Il a fait une très belle année donc je pense qu’il n’a pas envie que l’on retienne ça de lui. C’est un garçon qui a beaucoup d’orgueil et de fierté. Ce sont les conditions idéales pour qu’ils sortent un grand match, qu’il marque un triplé et montre que ce raté face à la Turquie ne dit rien de ses états d’âmes et de ce qu’il pourrait se passer dans les années à venir. Il doit être titulaire et je ne comprends même pas le débat. », argumente Bertrand Latour dans l’Equipe du Soir.  

Bouton retour en haut de la page
Fermer