Equipe de France

EdF : Nkunku débarque, Giovanni Castaldi prévient Griezmann

Convoqué en équipe de France pour la première fois, Christopher Nkunku sera utilisé à l’un des postes offensifs selon le sélectionneur Didier Deschamps. Pour le journaliste Giovanni Castaldi, le meneur de jeu Antoine Griezmann a de quoi s’inquiéter.

A l’occasion des matchs amicaux face à la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud (25 et 29 mars), Christopher Nkunku fera peut-être ses débuts en équipe de France. L’attaquant du RB Leipzig a été convoqué par Didier Deschamps pour la première fois. Et le sélectionneur des Bleus a déjà une idée précise de sa position sur le terrain. « Il a beaucoup de liberté, il est plus proche du but, ça l’amène à être décisif. Avec nous, son utilisation sera dans ce secteur-là », a annoncé le technicien.

Compte tenu de son profil, l’ancien joueur du Paris Saint-Germain pourrait devenir la doublure d’Antoine Griezmann, voire plus si l’on en croit Giovanni Castaldi. « C’est une info importante. Dans les réponses de Didier Deschamps, on comprend que par rapport au positionnement de Christopher Nkunku, il sera le remplaçant naturel d’Antoine Griezmann à ce poste de neuf et demi derrière les deux attaquants, a réagi le journaliste de la chaîne L’Equipe. Il a aussi dit qu’il pouvait jouer sur un côté. »

« Mais on l’attend dans le rôle que pouvait avoir Nabil Fekir, qui remplaçait systématiquement Antoine Griezmann à la Coupe du monde. Je pense que Christopher Nkunku, par rapport à ses caractéristiques, par rapport au fait qu’il soit décisif, qu’il presse énormément et qu’il ait du volume, il a une vraie carte à jouer ! Il est jeune, c’est un garçon qui travaille, qui a des statistiques et qui connaît pas mal de joueurs dans cette équipe de France. Il connaît très bien Kylian Mbappé par exemple. Donc il a une vraie carte à jouer à mon sens », a prévenu Giovanni Castaldi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page