Canal+Equipe de FrancePierre Ménès

EdF : Pavard, ça vaut pas Hernandez pour Pierre Ménès

Lundi, pour son dernier match du rassemblement d’octobre, l’équipe de France n’a pas fait mieux qu’un match nul contre la Turquie (1-1).

Pour valider leur billet pour l’Euro 2020, les Bleus devaient l’emporter contre les rivaux turcs. Mais après avoir ouvert la marque avec Giroud (76e), la formation de Didier Deschamps a concédé l’égalisation d’Ayhan en fin de partie (82e). Par conséquent, la France reste deuxième du Groupe H des qualifications derrière la Turquie, et n’est toujours pas qualifiée. La faute à certaines failles individuelles. Puisque d’après Pierre Ménès, l’EdF a eu deux points faibles au Stade de France.

Pavard et Ben Yedder aux fraises

« Pavard ? 3/10. Dans un match où tu as autant le ballon, les latéraux doivent apporter encore plus offensivement. Son apport a été désastreux, entre les ballons perdus, les mains, l’absence de bon centre. Et puis il se fait surprendre au marquage sur le but turc. Une très triste soirée pour le joueur du Bayern. Ben Yedder ? 4/10. Il a longtemps fait une Giroud, c’est-à-dire être seul devant et ne pas voir le ballon. Mais ce qui est pardonnable à un joueur comme Giroud qui est un point de fixation l’est moins pour le Monégasque dont on attend plus de mouvement. Je l’ai trouvé très léger dans un match où il a peiné face à l’athlétique défense turque », a lancé, sur son blog, l’éditorialiste de Canal+, pour qui, a contrario, Hernandez (7) et Griezmann (6) ont tiré la France vers le haut.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page