Equipe de FrancePresse

EdF : Une course Le Graët-Benzema, Dhorasoo sidéré

La semaine dernière, Noël Le Graët a définitivement fermé la porte à Karim Benzema au sein de l’équipe de France.

Une décision qui n’interpelle personne sur le fond, sachant que Didier Deschamps ne comptait plus sélectionner KB9 chez les Bleus, ce qui est déjà le cas depuis 2015. Par contre, cette sortie médiatique a scotché tout le monde sur la forme. En balançant, au détour d’une question, que « l’aventure bleue de Benzema était terminée », le président de la Fédération Française de Football a choqué beaucoup de suiveurs du football tricolore. Vikash Dhorasoo en tête, pour qui Le Graët n’est pas loin d’être un dictateur.

« La démocratie à la FFF fonctionne très très mal »

« La prise de parole de Le Graët contre Benzema est inappropriée. Il n’est pas dans son rôle. Ça fait deux fois qu’il se trompe, après les discriminations et les cris homophobes. Ça montre bien que la démocratie à la FFF fonctionne très très mal. Il est président par cooptation. Et derrière, il estime être président à vie. Car il pense que Benzema arrêtera sa carrière avant lui. Donc il peut se permettre de dire : ‘Tant que je suis là, donc tout le temps, Benzema ne jouera plus’. Il parle à la place du sélectionneur. C’est quand même incroyable. Comment un président de fédération peut dire ça sur un joueur de foot ? Surtout que Benzema a un talent incroyable. Ce n’est plus un choix de niveau, c’est une histoire de personnes… Et ça me dérange beaucoup », a lancé le consultant de Yahoo, qui sait que Le Graët est bien parti pour finir sa carrière à la tête de la FFF, lui qui est président depuis 2011… Un long mandat qui n’est pas prêt de s’arrêter pour le dirigeant de 77 ans vu les résultats de l’équipe de France.

Bouton retour en haut de la page
Fermer