Equipe de France

EdF : Walid Acherchour voit Giroud tuer les plans de Deschamps

Écarté depuis la fin de l’Euro l’été dernier, Olivier Giroud profite du forfait de Karim Benzema pour revenir en équipe de France. Mais pour Walid Acherchour, ce choix pourrait provoquer des maux de tête au sélectionneur Didier Deschamps.

A la surprise générale, Olivier Giroud a regagné les faveurs de Didier Deschamps. L’attaquant de 35 ans profite de ses bonnes performances avec le Milan AC, et surtout de l’absence sur blessure de Karim Benzema pour retrouver l’équipe de France. Il pourrait donc s’agir d’un retour provisoire sachant que le sélectionneur ne l’estime pas capable d’accepter le rôle de doublure. Mais le coach tricolore pourrait se retrouver face à un nouveau casse-tête, prévient Walid Acherchour, qui imagine bien Olivier Giroud briller en amical contre la Côte d’Ivoire vendredi et l’Afrique du Sud mardi.

« Est-ce que Giroud va passer de non convoqué à titulaire ? Ça voudrait dire pas mal de choses sur les prochaines listes, a commenté le journaliste du Winamax FC. Si Giroud passe d’absent de la liste à titulaire, Deschamps nous envoie des signes très différents de ce que j’imaginais. Pour moi, Deschamps ne sélectionnait pas Giroud parce qu’il ne voulait pas de problème de management après ce qui s’est passé avant l’Euro, et ce qui s’est passé sans lui depuis l’Euro. Il mettait Ben Yedder dans son rôle super sympa en numéro 2, et Benzema en numéro 1. »

« Mais là, Deschamps a choisi de ramener Giroud. Et s’il le titularise et que Giroud met un doublé… Parce que Giroud te donne toujours des maux de tête positifs, a prévenu Walid Acherchour. Tu lui donnes une miette, il va te prendre la baguette et la boulangerie ! Et si Giroud est bon avec le Milan AC et en équipe de France, ça peut devenir un problème pour Deschamps par rapport à ce qu’il avait prévu à la base. Giroud, c’était terminé dans son esprit. Donc s’il le titularise, ce ne serait pas incohérent, mais ce serait quand même un peu bizarre. » Le Milanais pourrait effectivement bousculer les plans du sélectionneur à quelques mois du Mondial 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page