Foot Européen

Barça : Laporta-Xavi, Guillem Balague crie à l’hypocrisie

Probable successeur de Ronald Koeman sur le banc du FC Barcelone, Xavi n’avait pourtant pas les faveurs du président Joan Laporta. Mais compte tenu de la situation du club, les deux hommes mettent leurs différends de côté.

Sauf rebondissement, on connaît déjà le nom du successeur de Ronald Koeman. Licencié après la défaite contre la Rayo Vallecano (1-0) mercredi, le Néerlandais sera probablement remplacé par Xavi. Le FC Barcelone finalise actuellement les négociations pour permettre le retour de son ancien milieu de terrain. Et pourtant, l’ex-international espagnol, allié de Victor Font lors des dernières élections présidentielles du Barça, ne partage pas d’excellentes relations avec le président Joan Laporta, souligne Guillem Balague.

« Dans cette période de crise, c’est le moment pour Laporta d’accorder une confiance similaire à celle qu’il avait donnée à Guardiola, entraîneur du Barça B il y a 13 ans. La différence, c’est qu’il admirait, respectait et faisait confiance à Guardiola. Et qu’il n’a pas les mêmes sentiments pour Xavi. Ou pas encore, a écrit le journaliste dans sa chronique pour la BBC. Jusqu’à récemment, Xavi et Laporta se parlaient à peine. Mais dans le football comme dans la vie, nécessité fait loi. Et récemment, ils ont bâti leur communication, bien qu’à travers des intermédiaires, et se rapprochent à tous les niveaux. »

« Avec Laporta, Xavi n’aura sûrement pas le pouvoir qu’il aurait eu si Victor Font avait été élu président, a poursuivi le spécialiste. Il devait créer une nouvelle structure de football au club avec Victor Font. Le fait que Koeman ait survécu aussi longtemps avant son licenciement a probablement beaucoup à voir avec les doutes de Laporta, pas aussi convaincu que d’autres sur l’idée de voir Xavi prendre le relais. Il y a huit mois, Laporta a déclaré aux journalistes que Xavi n’était pas prêt à assumer le poste d’entraîneur. » Quelques temps plus tard, la situation du Barça oblige les deux hommes à s’entendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page